Mylène Farmer - À Rebours

Publié le par Hillslion

Le réel se dérobe
Les anges ont dit que rien
Ne nous est envoyé
Qu'on ne peut supporter
Un, deux
Et passe et lasse
Et moi
Je passe hélas
Questionnant l'infini
Fermant porte à l'oubli

Et d'un tour de clef
Comme un sourd-muet
Nul besoin de barreaux, de croix
On s'enferme tout seul parfois
Et l'amour, je sais
À portée d'aimer
Les fantômes nous laissent en paix
Tyrannie des secrets gardés

La vie ne vaut rien, mais...
Mais rien ne vaut la vie
C'est Espilon plus que petit
C'est Epsilon pourtant l'envie
Et la vie passe hélas
Et la bête passe et chasse
Tout forme de résistance
Et si elle menait la danse ?

Et d'un tour de clef
Comme un sourd-muet
Nul besoin de barreaux, de croix
On s'enferme tout seul parfois
Et l'amour, je sais
À portée d'aimer
Les fantômes nous laissent en paix
Tyrannie des secrets gardés

À rebours de tout
Du bon sens
S'en fout
Rêver d'enfreindre
Et mettre en terre
Ignorer et tout foutre en l'air
Pour gagner les cimes
Tout simplement vivre
Aux verrous qui semblaient lâcher
Je crains qu'il ne me manque la clef

Et d'un tour de clef
Comme un sourd-muet
Nul besoin de barreaux, de croix
On s'enferme tout seul parfois
Mais l'amour, je sais
À portée d'aimer
Aidez-moi, retrouvez mes clefs
Il faudra bien
M'apaiser enfin

Mylène Farmer - À Rebours

Commenter cet article