Jul - Pour les taulards

Publié le par Hillslion

C’est pour les taulards,
Toutes les prisons d’France (...)

Tu comptes plus les tours que t’as fait dans ta cité
T’oublies pas l’charbon, mais t’aurais dû l’éviter ;
À côté des flics, le client ça l’invitait
Vite y a les shmitts dans l’Kangoo, le Sheitan te téléguidait
La prison t’a niqué, t’as pris des années
Beaucoup t’ont oublié, t’téléphonaient jamais
Pas d’mandats, pas à fumer, faut pas en vouloir à tout l’monde
Pas tout l’monde pouvait t’assumer ;
N’en veux pas à ton pote, même si t’as envie d’le fumer
Parc’qu’à cause de lui, la Juge t’a allumé
T’avais besoin d’parler quand t’étais mal luné
Mais voilà en cellule, t’es tombé sur un fatigué ;
Quand t’es dedans, ça calcule pas ta mère
Alors qu’dehors, ça lui montait les courses
Tu vois qu’ils sont rares, quand t’es dans la merde
Mais bon, des erreurs on en fait tous ;
Et ça fait des tractions, et ça fait des pompes
Ça dit “dès qu’j’sors, j’les fume au pompe”
Qui s’rappelle quand ils m’ciraient les pompes ?
C’était pas l’patron ; lui, il faisait les comptes
Une embrouille, un appel
Envoie l’paquetage, dans pas longtemps ça pète
Que ça chante à la fenêtre
Rendez-vous à la douche…

Le soir, on traîne jusqu’à tard
Ça s’dit “je t’aime”, ça fait l’bâtard
On attend qu’les vrais sortent du placard
Y a tout l’tieq qui touche l'ATA º
Derrière une vie s’cache une Kalach’
Fais gaffe ; ici, t’as pas l’âge
Qui dit business, dit « rafalage »
Dès qu’tu tournes le dos, ça s’lâche

Tu descends en promenade
Tu dis “qui veut m’test ?”
J’ai mon douze, akhi, mes dix vestes
J’ai arrêté, moi, de faire des têtes
Ça va s’finir dans les faits divers
Putain, c’est la dèche. Il t’faut un coffreur
Pour faire du bénef’
Donner des pets au coiffeur
Tu fais bien ta prison, si tu fais pas le Miller
Tu fais pas le Miller, tu fais pas le Miller
Tu fais bien ta prison, si tu fais pas le Miller
Reste à ta place ou ça s’retourne contre toi
Fais pas chauffer, ne monte pas au grillage
Si ça t’cherche, dans la chaussure, j’ai mis l’outillage
Pour des futilités, des enfantillages
Ça s’lame franco, ça tue le mia
Si tu t'fais moulonner, t’auras beau crier
Tu verras vraiment pour toi les personnes qu’il y a
Après le parlu, t’as l’visage marqué
Devant ta daronne, tu vas t’faire remarquer
Elle va repartir, la tête pleine d’questions
Ou tu laisse, tu dis rien, ou tu dois les marquer
Le cœur ment, la tête plein d’missions
Que ils t’chauffent dans les émissions
Tu crois en Dieu, même t’en as les frissons
Mais tu vas en charcler à ta permission

La taule c’est dur, faut pas l’cacher
Tu vois des légumes sous cachets
Et toi, ils veulent t’mettre au cachot
C’est chaud, t’auras même pas un plat chaud
T’es un ancien, ils t’mettent un arrivant
Mets l’drapeau il va bloquer
Sept heures du mat’ y a la ronde
Cache le shnin…

(x2)
Le soir, on traîne jusqu’à tard
Ça s’dit “je t’aime”, ça fait l’bâtard
On attend qu’les vrais sortent du placard
Y a tout l’tieq qui touche l'ATA º
Derrière une vie s’cache une Kalach’
Fais gaffe ; ici, t’as pas l’âge
Qui dit business, dit « rafalage »
Dès qu’tu tournes le dos, ça s’lâche
----------------------

º ATA : Allocation Temporaire d'Attente, réservée aux anciens détenus libérés.

Jul - Pour les taulards

Commenter cet article