Jul - De Retour

Publié le par Hillslion

Contrôle, le shmitt me fouille, fouille, fouille
Et en plus, il fait son fou, fou, fou
J’suis sous rosé, j’vois flou, flou, flou
Au réveil, j’en ai des trous, trous, trous
J’te vois pas mais Dieu voit tout, tout, tout
On s’parle pas mais je sais tout, tout, tout
Car on me dit tout, tout, tout
Fais attention ; tiens bien la laisse de tes toutous
Toutous, restez tout doux
Ils veulent quoi de moi ? Que je prenne des mois ?
Ils me poussent à bout ; si des fois j’insulte, pardonnez-moi
Nan, tu rêves pas, ils veulent me supprimer
J’rentre pas dans leur jeu, j’sais que rimer
Elle fait la star, mais elle est pas belle
J’ose pas lui dire, elle me fait d’la peine
Elle m’attire pas, c’est pas ça
Mais un verre de trop, j’ai envie d’la ken

Hé oui, j’ai bossé tellement... j’en ai des nausées
Beaucoup m’en veulent ; désolé d’avoir osé
Suffit qu’tu t’enflammes une fois pour t’faire arroser
Déguste avec ta folle, hôtel, bouteille de rosé
Quoi qu’il arrive, j’vous dis ”sans rancune”
J’connais la galère, sortir de chez moi sans thune
À l’heure qu’il est, j’ai dû faire plus de cent tubes
J’suis de retour, la patate la sens-tu ?
Merci à ceux qui m’soutiennent, à ceux qui m’ont attendu
Tu vas t’prendre un tendu si tu m’traites de vendu

Tu fais l’mac ; attends, t’es qui ?
J’mets l’teum-teum sur la béquille
Et si tu me quilles, ta femme va écouter qui ?
S'il m’rabaisse, ne l’écoute pas
Fais pas l’Tres Puntos ; ne me dégoûte pas
Jaloux, regarde derrière toi ;
J’pourrais venir dans ton block te prendre à coups de batt
e
Et au quartier, c’est comme en promenade que ça gratte des cigs
Et la RTM, j’sais pas c’qu’ils ont, ils s’prennent pour des civs’
J’vois des petits et des grands-mères en train d’faire le signe
J’assume tout c’que j’dis ; j’reste solo, interdit qu’je signe
J’sais tout faire seul ; j’leur ai fait la passe, ils ont mis la transversale
Oui, j’ai refusé le gros chèque pour Universal
J’en veux à personne, ils veulent me test’, ils s’enterrent seuls
Heureusement, j’oublie pas la chienneté à deux sur l’Capri Sun
J’ai fait un peu de sous, j’en ai laissé des plumes
Mais j’m’en fous de ça ; j’veux envoyer Mama sur la Lune

Hé oui, j’ai bossé tellement... j’en ai des nausées
Beaucoup m’en veulent ; désolé d’avoir osé
Suffit qu’tu t’enflammes une fois pour t’faire arroser
Déguste avec ta folle, hôtel, bouteille de rosé
Quoi qu’il arrive, j’vous dis ”sans rancune”
J’connais la galère, sortir de chez moi sans thune
À l’heure qu’il est, j’ai dû faire plus de cent tubes
J’suis de retour, la patate la sens-tu ?
Merci à ceux qui m’soutiennent, à ceux qui m’ont attendu
Tu vas t’prendre un tendu si tu m’traites de vendu

Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  
   

Commenter cet article