Nekfeu & Phénomène Bizness - Le Bruit De Ma Ville

Publié le par Natsuki

J'me sens libre quand je t'écris quelques bribes de ma vie
Rapidement dispersées par le bruit de ma ville
J'ai appris que tout ce qui brille vaut pas le prix d'un ami
Force à toi, si la son-pri te l'a pris, on est ensemble
J'me sens libre quand je t'écris quelques bribes de ma vie
Rapidement dispersées par le bruit de ma ville
J'ai appris que tout ce qui brille vaut pas le prix d'un ami
Force à toi, si la son-pri te l'a pris

Mon équipe, c'est le moteur ; sans elle, j'aurais aucun kilométrage
L'important, c'est d'marquer le but, pas de savoir qui le mettra
J'ai pas besoin d'objets clinquants, mec ; mon bagage est mince
Et même si y a pas qu'un chemin, y en a qu'un quand même
Dehors, les neus-je galèrent, alors ça tte-fri des lamelles
Les politiciens courent toujours, mais pour ça les flics te ramènent
Garde ta conscience pour toi, ça t'évite de la perdre
La nuit, j'prends d'la hauteur comme le satellite de la Terre
Envie d'casser la démarche quand je téma le rétroviseur
16 balais et j'cassais des barres, j'voulais démarrer l'proviseur
Comment rester calme ? Problèmes inextricables
Mental inexplicable comme une ex qui câble
Hé, la directrice, ferme tes fesses ; j'veux pas d'tes conseils, ma chiennasse
Pour un môme agité comme moi, faire le con, c'est machinal
J'étais qu'un gosse marginal, j'faisais mes courses au marché noir
Et quand maman s'en rendait compte, c'était le cauchemar chez moi
Entre chiens de la casse et requins, combien de mecs sincères ?
Aucun flic quand ça sent l'gaz et retiens l'flow du 75015

J'me sens libre quand je t'écris quelques bribes de ma vie
Rapidement dispersées par le bruit de ma ville
J'ai appris que tout ce qui brille vaut pas le prix d'un ami
Force à toi, si la son-pri te l'a pris, on est ensemble
J'me sens libre quand je t'écris quelques bribes de ma vie
Rapidement dispersées par le bruit de ma ville
J'ai appris que tout ce qui brille vaut pas le prix d'un ami
Force à toi, si la son-pri te l'a pris

Le bruit de ma ville
Le bruit de ma ville
Le bruit de ma ville

Yo, de toute façon, on va tous caner ; ouais, ouais l'ami
Et quand on va cramer, on dira tous "Ouais, c'est l'Diable qui nous l'a mise."
Vision décalée, le vice s'invite sans rien déclarer
Tu trouveras des caméramans filmant des camés en camis'
J'essaye de sauter le pas, la vie me tire par les genoux
En vrai, j'ai plus tendance à être attiré par mes jnouns
La femme et les ruses, l'homme et les mots
Pour vous, ils sont beaux, mais ils sont tous faux de la nuque à l'anus
Nique, j'ai quelques vrais ; le reste qui sont-ils ?
Passent le salam, le regard froid et puis se killent
Bref, j'vais là ou la vie m'mène ; j'pleure avec des fous rires
J'mène une vie de merde, j'raconte mes emmerdes avec le sourire
J'refuse l'invitation car électrique est la chaise
La vie, la mort, j'ai l'cul entre deux Père Lachaise
Seulement nos actes diront si nous sommes validés
J'suis mal parti, un peu comme Johnny, j'm'y fais à l'idée

J'ai appris qu'la vie fait pas d'cadeau
J'efface mes traces avant le crash sur l'asphalte
Nourri de merde, mais je suis pas scato
Noyée sous la paperasse, j'vois la daronne devenir paro
Les frères disparaissent et sans tour de passe-passe
Mon équipe t'épate, y a pas qu'les noich' qui vont faire un tabac
Seine zoo, Saïga, on tabasse
Bien plus hard que Tabatha Cash
T'es comme cette gov' sur Paname, négro, t'as pas ta place
Bercé par le bruit des sirènes
La symphonie des balles résonne dans ta ville
Les tympans percés comme la citerne
Assistés par nos cités, Vitry c'est trop deuspi
Confrontant nos idées
On casse des têtes pour s'montrer qu'on est ouverts d'esprit
Ouais, imagine ma tête en poster dans la chambre de c'flic

Ma ville est douce comme ces quelques notes
Mais cette caisse claire me rappelle à quel point elle peut être brutale
Pense à tout, c'bonheur qu'elle te donne
Et qu'elle te reprend avec un bruit d'balle
Sois prudent, les gens n'ont plus d'âme
Je ne viens pas d'la rue ; moi, tu sais j'y dors pas
Mais quand une chienne aboie, je sais qu'elle ne mord pas
Je n'ai que des cauchemars et la nuit je dors mal
Car mon pote est mort là, comme si c'était normal
Mon pote est mort là, sans même me dire "Au revoir"
Il y a des milliers d'autres âmes tuées pour de l'or noir
Et des milliers d'enfants tenaillés par le manque
Comment veux-tu que les parents parlementent
Tellement de haine. Tu comprends pas poto, regarde le monde !
Y aurait peut-être moins d'attentats sans tous ces bombardements
Des gouvernements veulent la guerre mais pas l'peuple
Alors, j'me demande pourquoi les balles pleuvent

J'me sens libre quand je t'écris quelques bribes de ma vie
Rapidement dispersées par le bruit de ma ville
J'ai appris que tout ce qui brille vaut pas le prix d'un ami
Force à toi, si la son-pri te l'a pris, on est ensemble
J'me sens libre quand je t'écris quelques bribes de ma vie
Rapidement dispersées par le bruit de ma ville
J'ai appris que tout ce qui brille vaut pas le prix d'un ami
Force à toi, si la son-pri te l'a pris

Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  
   

Commenter cet article