Fixpen Sill & Nekfeu - Après moi le déluge

Publié le par Hillslion

Tu vois de quoi on parle ?

Tu vois de quoi on parle ? Question de bon se
ns
Tout se fait avec classe ; on a l'aisance, la répartie
Depuis le départ, ça prend la confiance
Tous prêts à débattre, mais pas vraiment à réagir
On verra, peut-être une fois que je serai parti
Que je serai pour de bon sur messagerie
Je sais pas ce que me réserve l'avenir
À vrai dire, ça m'est égal, et c'est ça qui m'aide à tenir
C'est pas la peine de parler, frère
L'histoire, je la continue sous réserve de gagner
Dis-moi, qu'est-ce que t'allais faire ?
On finira par échouer quelque part
Plus j'avance et plus la voix qui me dit "Reste calme" s’énerve
Est- ce que j'ai l'air de blaguer ?
Je fais que ressasser, je sais que le sable s'égraine
Le pire, c'est de ramer sans faire de vague
C'est ne faire que passer
Se taire, se regarder perdre
Je suis passé par le plan et La Ciotat
Je suis le même qu'avant, j'ai pas changé d'un iota
Je dois me vider la tête, des gens parlent en même temps comme à l'assemblée nationale
Aux fines herbes, un Fugees dans le poste
Mes G's traînent un bout de shit dans l'froc
Dans ma rue, ça patrouille en pocket bike
Ça détaille à la sauvette ; putain, enfin de retour au bercail

On m'a dit: "Si tu fais pas comme eux,
Tu seras moins célèbre", ça m'a soulé
J'en ai marre de ces mercenaires
Je vois leur image se morceler
Dites au roi de la nature de cesser de m'harceler
Je vois les nuages s'amonceler,
Maintenant, je me sens moins seul et d'humeur solair
e
Chaque fois que j'essaye de semer l'amour céleste
Et quand on oublie les corps pour connaître les âmes, on s'élève
Je le sais, mais sur la sellette je me noie dans l'averse
Je reprends mon souffle, y a pas que moi dans l'affaire
Trop de gens me sollicitent, mais je suis seul ici
Trop de substances illicites, et très peu sont lucides
Où sont les signes ? Ma vie, j'en veux pas si elle est terne
Encore une nuit solitaire où je remue ciel et terre
Je me dis...

Je me dis que j'ai pas d'adversaire
Je décompresse une fois la tête pleine
Les ennuis, j'en parle à personne
Beaucoup d'idées noires à faire taire
Je veux contrôler tous les paramètres
Mais c'est loin d'être facile
On m'a dit que c'était pas la peine...

Après moi, le déluge
Après moi, le déluge ; après moi...
Après moi, le déluge
Il pleut des cordes, j'ai envie de me pendre
Après moi, le...
Après moi, le déluge...

La vie fuse comme une comète
On n'a même plus le temps de se poser
J'ai pris un stylo dans ma paume
Précieux comme un objet d'art dans un coffret
J'ai pas de temps à promettre
Il me reste des patients à sauver
Le quart-temps a sonné, c'est trop tard
Je dois m'adonner à fond à ma science, pas passer à côté
C'est pas de cette manière que ça va glisser, merde
C'est le Graal que je souhaite agripper
Pas dire plus tard que la musique m'a brisé
Malgré la maîtrise, finalement voir que le pe-ra fait vriller
Au fond, je suis privé d'air comme si je criais
Hé, je suis en plein effet, j'en ai marre
J'essaie de faire du mieux sans être bête
On reste calme dans les faits, gère le bail sans fair-play
Des crampons sous nos paires de Nike
En fait, c'est... Toujours et toujours la même merde
On cherche la lumière loin des réverbères
Toujours et toujours la même merde, trop de haine à déverser
Besoin d'un peu d'air frais ; poto, je suis à sec
Faut que je fuie la guerre, pris dans la vide
Silence, dissidence, petite finance, le fond du puits s'assèche
C'est ici que la suite s'achève, d'abord
Je n'entends plus le bruit de ma peine, à force

Nan, nan... Je n'entends plus le bruit de ma peine
Nan, nan... Je n'entends plus le bruit de ma peine
C'est la merde, c'est la merde
Je n'entends plus le bruit de ma peine

Après moi, le déluge
Après moi, le déluge ; après moi...
Après moi, le déluge
Il pleut des cordes, j'ai envie de me pendre
Après moi, le...
Après moi, le déluge...

Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  
 

Commenter cet article