Jazzy Bazz - Les Chemins

Publié le par Natsuki

Tous les matins, je la voyais, excepté les fins de semaine
Mes doigts se croisaient dans l'espoir que nos regards en fassent de même
Un mal-aimé qui offre un bouquet d'anémones
Mon cœur avait de l'émoi, ma bouche n'avait pas les mots
J'étais heureux d'être moi quand elle venait m'voir
Mais j'étais loin de l'exploit lors de notre première fois
On s'embrassait seul à seul sans que cela cesse
On s'encensait, on s'enlaçait sans jamais s'en lasser
Ce, durant des années, jusqu'à c'que nos rapports deviennent froids
En fin de compte, on s'en lassait quand on s'enlaçait
Depuis les prémices, j'aurais dû le prévoir
De manière à échapper à de nombreux déboires
Mes souvenirs sont insipides, ce n'est que d'la mémoire
J'aurais dû m'en douter depuis le départ

Les chemins se croisent et se séparent
Les chemins se croisent et se séparent
Les chemins se croisent et se séparent
Naïf est celui qui n'le sait pas
Les chemins se croisent et se séparent
Les chemins se croisent et se séparent
Les chemins se croisent et se séparent
Naïf est celui qui n'le sait pas

J'me rappelle d'un ami avec qui je passais tout mon temps
On était plein de malice, on taguait sur des fourgons blancs
On trainait, on tapait des foots, on était deux partenaires
On avait pas de téléphone, on s'appelait à la fenêtre
Pas d'images désagréables même quand on galérait grave
On s'tapait des barres, ça m'rappelle ma jeunesse
J'te parle d'un vrai frangin, pas d'un pote de pote
Malheureusement sur son chemin, la drogue le stoppe
Il dort dehors, traqué par les forces de l'ordre
Se crosse le corps et précipite sa propre mort
Hauts comme deux pommes, on avait une forme folle, souviens-toi !
À présent, j'espère que tu t'portes fort
Tu as changé d'ville, changé de vie, tant mieux !
Il fallait faire quelque chose avant qu'ça t'brise en deux
Tu es parti sur un pas silencieux, sans te faire remarquer
Chacun son trajet, au plaisir de te recroiser

Les chemins se croisent et se séparent
Les chemins se croisent et se séparent
Les chemins se croisent et se séparent
Naïf est celui qui n'le sait pas
Les chemins se croisent et se séparent
Les chemins se croisent et se séparent
Les chemins se croisent et se séparent
Naïf est celui qui n'le sait pas

Les chemins se croisent et se séparent
Les chemins se croisent et se séparent
Les chemins se croisent et se séparent
Hé ! Les chemins se croisent...

Les chemins s'croisent, se séparent
Combien autour de nous sont déjà partis, jamais revenus ?

Jazzy Bazz - Les Chemins
Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  
   

Commenter cet article