Nekfeu & Alpha Wann - Intro (En soum soum)

Publié le par Natsuki

Basement Beatzz

Société te laisse des pauvres miettes
Te fait grailler des coquillettes
Te fait rêver d'Audi TT, t'met des grosses disquettes
Avec mon crew d'fou, on s'met en soum soum avec des poules
Toutes nues, sous-vêtements froufrous, mais bouches cousues
J'travaille moult flow comme le gars de la Cool Co
Sapé en Cousteau, ouais, nous, on parfume la couche d'ozone
De bonnes odeurs du Mordor à Porte d'Auteuil
Globe Trotters avec le style de vie de Tom Sawyer

On observe par le périscope et puis le peuple vérifie
Ça vient du 15 comme Périchaux, on m'appelle Huckleberry Finn
Mon territoire est dérisoire mais mes rappeurs te terrifient
Après dix spliffs l'après-midi, les vraies histoires j'te certifie
On squatte encore les halls, façon "On and On"
J'ai fait la cigale dans un sous-marin jaune #John Lennon
On rêve alcool et monnaie façon Corleone
L'effet de la zik me recouchera bientôt... nan, j'déconne !

J'te défie d'faire mes rimes d'hérétique, trou d'balle hermétique
Tous crament zeb et shit ; ouais, ouais, ouais, ça vient d'Pernety Zoo !
Pas l'temps d'aller au Gibus
On taffe la prose jusqu'à c'que l'produit tue
C'est seulement là qu'on sort du Nautilus
Per-ta le BM1, faut pas qu'on m'prête un flingue
Le microphone, j'ai la maîtrise ; tu passes en CM1
Pourquoi ils s'entêtent alors qu'ils sont distancés ?
Quand j'obtenais ma licence, ils se faisaient licencier

Je fais les bails en soum soum car la foule me saoule
Sous mes souliers sommeillent tous mes doutes
J'veux pas qu'les sous me soumettent
Donc je roule un bout de Buddah
Bon, c'est vrai qu'j'suis sous beuh souvent
Mais jamais à bout de souffle, je sens pas tes coups de coude
En sous-marin quand on vous guette, juste un peu méfiant
Ouais, j'suis malin, j'prends de la bouteille
Je suis juste un peu déviant
Dans mon dojo ou sous les projos, j'ai mon mojo poto
Même dans le zoo, je garde le croco sur le polo

Nekfeu & Alpha Wann - Intro (En soum soum)
Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  
   

Commenter cet article