Jul - Le Patron

Publié le par Hillslion

Il a enfilé le pare-balles pour rigoler
Il a acheté une Kalash’ pour s’épauler
Il gratte, il piste depuis écolier
À la zone, à la zone, les gens sont affolés
Tous les parents disent “ne traîne pas avec lui”
Il boit, il fume, il rentre après minuit
Les flics sont venus en bas de chez lui
Les filles du tieks bandent tous sur lui
Quand tu jouais au foot, lui, il fumait des chtounes
Quand tu revenais d’l’école, il ouvrait le charbon
Tout l’monde le connaît, il a retourné l’quartier
Y a ceux qui l’aimaient pas, y a ceux qui disaient qu’c’est un bon
Il fait les choses bien, il a pas peur d’la bagarre
On l’a tous vu ouvrir tes arcades
Ils aimeraient tous le voir au placard
Frapper en moto, finir sur un brancard
Il fait ses petits sous, il investit
Il donne quand tu lui demandes un stick
On voit que tous les grands l’estiment
Mais pour eux, ça reste un petit

Y a l’guetteur, l’charbonneur et l’portier
Ouais, c’est comme ça au quartier
Y a l’vol, la minche ou l’quartier
Ouais, c’est comme ça au quartier
Le gérant ramène la recette au patron
Ouais, c’est comme ça au quartier
C’est 135, on parle pas trop

Y a beaucoup de jaloux
Qui lui mettent l’œil quand il sort une loc’
Pour lui, c’est la fête, un Fe-fe, un gros pét’
Au feu rouge, les gens ils bloquent
Parfois trop sévère, grand cœur de pierre
Mais quand il peut, il donne
Il s’fait pas remarquer, il veut péter l’million
Et les gens croyent qu’il dorme
Quand il s’embrouille, faut pas s’en mêler
Il porte ses couilles seul dans la mêlée
C’est par les journaux qu’on apprend
Que dans de grosses histoires, il est mêlé
Le petit a grandi mais il joue pas le bandit
Il s’fait discret, il a fait louer le XXX
Il fait l’signe JuL, dit que c’est magique
Il s'fait des gros joints en écoutant ma ‘sique
Il s'méfie d'tout, des paroles, des regards
Il a branché le brouilleur à l'allume-cigare
Gamberge aux ennemis jusqu'à très tard
Il sait plus, il s’perd comme dans un brouillard
Il textote en PCV ; sur l'autoroute, sa voiture rattrape le TGV
Y a marqué “voyou” sur son CV ; tout en liquide, rien dans la CB

Y a l’guetteur, l’charbonneur et l’portier
Y a l’vol, la minche ou l’quartier
Le gérant ramène la recette au patron
C’est 135 on parle pas trop
Ouais, c’est comme ça au quartier
Y’a l’guetteur, l’charbonneur et l’portier
Ouais, c’est comme ça au quartier
Y’a l’vol, la minche ou l’quartier
Ouais, c’est comme ça au quartier
Le gérant emmène la recette au patron
Ouais, c’est comme ça au quartier
C’est 135, on parle pas trop

C’que je dis, c‘est pas du mytho
C’que je fais, c’est d’la qualité
Si tu es un traître, c’est BDH
Si t’es le sang, c’est Carnalito
J'fais pas l’Vito ; la galère, j’fais que l’éviter
Parle pas d’amour ; nous, on pense qu’à s’le vider
Si tu t’ressens, c’est qu’dans l’fond on s’ressemble
J’m’étais dit “si un jour je perce, interdit que je fasse comme eux”
C’que j’veux, c’est rendre heureux ma mère et rabaisser tous ces morveux

Jul - Le Patron
Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  
   

Commenter cet article