The Shin Sekai & Black M - Rappelle-toi

Publié le par Natsuki

La pauvreté t'enrichissait
Les épreuves d'la vie t'avaient renforcé
Toutes ces fois où le seum t'avait animé
Toutes ces fois où seul, tu t'serais égaré
Bien entouré, t'as pas cédé
T'as profité du don que t'as hérité
Fini les fins de mois à tout calculer
T'es passé d'homme banal à célébrité
Puis doucement, doucement
Tu t'écartes de celle qui t'aimais
Tout ce temps, tout ce temps
Rien à foutre des autres, c'qui compte c'est l'argent
Pour toi, rien n'est plus important
T'as tellement changé que tu te méfies même de tes parents
Blessant (blessant), tu d'viens vite un homme que tout le monde descend (descend)
Le succès t'est monté à la tête
Toi que tout le monde appelait l'homme honnête
T'as cédé à tous tes vices

Rappelle-toi, toutes les fois où t'as échoué
Rappelle-toi, que sans elle t'étais damné
Rappelle-toi, pourquoi tu t'es mis à prier
Rappelle-toi !
Rappelle-toi, toutes les erreurs du passé
Rappelle-toi, t'as décidé d'avancer
Rappelle-toi, pourquoi tu n'abandonnes jamais
Rappelle-toi !

T'auras beau prétendre le contraire, tu ne pourras jamais faire comme si j'n'avais jamais été là
Pour toi, mal entouré, j'sais pertinemment que tu t'sens seul des fois
T'auras beau me mentir avec le sourire
Pour dire que tu n'sais ce qu'est souffrir
J'suis celui qui voit clair en toi
Donc rappelle-toi
Fais pas l’ignare, l'ingrate
Fuis-moi, je t'suis, suis-moi, je t'fuis : c'est bav'.
Que suis-je à part vice et faiblesse ? Que dalle...
Mais fuis ta personne et personne te rattrapera
Et puis, je ne compterais jamais, clémente est ta présence
Me plaindre de ton absence
À tutoyer les sommets, on finit dans la décadence
Tu t'souviens de ce que t'étais ? Rappelle-toi.
T'as changé, à vrai dire, moi-même j'm'en rappelle pas
Et puis, j'ai pas la tête à t'juger
J'suis loin d'être meilleur que toi
J'fais des erreurs, je n'suis qu'un homme
J'fais pas toujours preuve de bonne foi
Mais rappelle-toi, bordel de merde
Mais rappelle-toi, tous ces pleurs, ces cris et ces joies
J'respecterai toujours tes choix
J't'en prie, oui, rappelle-toi...

Rappelle-toi, toutes les fois où t'as échoué
Rappelle-toi, que sans elle t'étais damné
Rappelle-toi, pourquoi tu t'es mis à prier
Rappelle-toi !
Rappelle-toi, toutes les erreurs du passé
Rappelle-toi, t'as décidé d'avancer
Rappelle-toi, pourquoi tu n'abandonnes jamais
Rappelle-toi !

J'me rappelle pas, puis y a que Dieu qui peut m'juger, juger, juger, juger...
J'me rappelle pas, puis y a que Dieu qui peut m'juger
Et même si t'y m'vois peu, le quartier restera mon Q.G
J'me rappelle pas de ta présence quand j'étais seul
Posé sur le banc du square
Le regard vide, sans espoir
Personne peut me faire culpabiliser,
C'est œil pour œil, dents pour dents, comme l'ancien il disait
De toutes les façons, je n'ai plus du tout le temps
De me justifier, ma vie, c'est le marathon
Maintenant je fais du son, maintenant je fais des sous
Je veux juste kiffer, honorer mon blason
Je sais, on dit que j'ai changé
La mif' me prend pour un étranger
À la base, j'voulais juste manger
À la base, j'voulais juste me ranger
Faire du mal : j'y ai jamais songé
C'est pas moi, c'est l'succès l'danger
"C'est ta faute, tu n'en fais qu'à ta tête !"

(x2)
Rappelle-toi, toutes les fois où t'as échoué
Rappelle-toi, que sans elle t'étais damné
Rappelle-toi, pourquoi tu t'es mis à prier
Rappelle-toi !
Rappelle-toi, toutes les erreurs du passé
Rappelle-toi, t'as décidé d'avancer
Rappelle-toi, pourquoi tu n'abandonnes jamais
Rappelle-toi !

Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  
 

Commenter cet article