The Shin Sekai - La peur

Publié le par Natsuki

Des fois j'suis mal ; cependant, des fois c'est pire
Des fois, j'prends l'seum et crache toutes mes rancœurs
Des fois j'souris ap', de temps en temps joyeux
Fini la tristesse comme à l'époque de nos adieux
Devrais-je m'en remettre à Dieu ?
Fort possible, car ici-bas...
Un jour, tu vis
Un jour, tu meurs
Un jour, tu ris
Un jour, t'es... seul
Dans la peur du noir, la mort est inévitable
J'ai pas la prétention d'l'avoir connue dans ma iv'
La solitude, la galère, les jours et nuits, l'estomac vide
J'ai tout simplement peur d'avoir le cœur dans la matrice
Ça m'attriste, mes rancœurs prennent le dessus dans ma iv'
J'ai peur de m'heurter à mes erreurs, j'suis comme écœuré
Tout simplement parce que j'suis faible et que j'suis pas trop fort
Contradictoire, enfermé et claustrophobe
Chaque fois qu'j'essaie d'avancer, j'suis dans des sales draps
J'ai pas la foi, pas la motivation d'accroître mon capital culturel
Fuck les profs et l'école qui lavent nos veaux-cer'
J'veux pas finir à l'image de tous ces sales cadres
Tous bernés par c'foutu pouvoir d'achat
Ça m'fait chier tout comme l'effet du Smecta
En France, notre culture se donne en spectacle
C'est l’extase
J'ai peur d'être trop émotionnel
Peur de ne plus trouver l'sommeil
Peur de ne pouvoir péter l'score, sans pour autant que mon âme se monnaye
J'ai peur de...
Peur de finir dans l'illicite
Dans le crack, dans la coke, ou le lon-pi, l'escroqu' ou la bi-bi
Oui, j'ai la peur de finir égaré
Tall est à bout de souffle, maline
Sa maladie propage à blanc
Oups, ça s'canne au cannabis, emballe en bas du bât'
Les gens s'emballent et pis s'en battent les couilles de tout
Ouais, j'suis trop mal à l'aise en marche, malade, j'fais preuve de maladie
Du mal à appeler au secours
C'est Tall ou malade mental ou sentimental ; et oui j'ai mal
Le cœur brisé et en poudre

J'ai la peur de sombrer dans la décadence
J'ai la peur de m'égarer dans l'arrogance
J'ai la peur que ma vie ne soit qu'une longue absence
De ne vivre que dans l'espoir

J'ai la peur de sombrer dans la décadence
J'ai la peur de m'égarer dans l'arrogance
J'ai la peur de m’entraîner dans la romance
Car l'Homme ne vit que d'espoir

J'suis effrayé... J'suis effrayé...
J'suis effrayé... J'suis effrayé...

Peur d'entendre que si j'ai pas de diplôme, je finirai sûrement par astiquer
Peur d'ouvrir ma putain de boîte aux lettres, d'y voir mes factures impayées
Peur d'entendre "T'es viré !", ou de voir ma femme se barrer
J'suis dans la merde, j'ouvre plus la porte, j'ai peur d'entendre "Coucou ! C'est l'huissier !"
Peur d'attendre la mort dans mon sommeil ; non, non, j'suis pas prêt pour ça
Ou d'apprendre que l'oseille que j'avais mis de côté m'a été volé par l'État
J'flippe toujours ; la vie est une énigme pour moi et la réponse j'la connais pas
J'stress comme un ado qui attend son résultat pour le Sida
Donc, calculée, ma vie est calculée
J'avance toujours dans la crainte de me faire balayer
J'suis non-stop apeuré
Oui non-stop sur la défense, victime depuis des années
Des disquettes, crois-moi j'en ai avalées
Peur d'être repéré, j'suis sans-papier
J'vis dans l'ombre d'une loi qui me dit "Faut rentrer !"

J'ai la peur de sombrer dans la décadence
J'ai la peur de m'égarer dans l'arrogance
J'ai la peur que ma vie ne soit qu'une longue absence
De ne vivre que dans l'espoir

J'ai la peur de sombrer dans la décadence
J'ai la peur de m'égarer dans l'arrogance
J'ai la peur de m’entraîner dans la romance
Car l'Homme ne vit que d'espoir

J'ai peur de mourir, j'ai peur de vivre, bloqué dans une illusion de bonheur
Mon monde est sans couleur, question d'honneur
J'ai pas peur d'accepter un tête
La vie : une course, premier quand il s'agit de courir à ma perte
J'en ai plein la tête les idées glauques ; ouais, j'ai pas trop les idées claires
Du mal à donner confiance et amour, mais j'avoue du mal à rester solitaire
Merde ! J'perds le contrôle total, j'suis sur les nerfs
Trop autoritaire avec moi-même, je m'attache qu'à ce qui m'est cher
J'ai peur de m'égarer de mes principes, ainsi que de perdre mes repères
Avec le temps je m'assagis la vie m’incite à me taire
Frère, sur mon épiderme
Les stigmates sont synonymes de victoires à terme
Car l'Homme ne vit que d'espoir

J'ai la peur de sombrer dans la décadence
J'ai la peur de m'égarer dans l'arrogance
J'ai la peur que ma vie ne soit qu'une longue absence
De ne vivre que dans l'espoir

J'ai la peur de sombrer dans la décadence
J'ai la peur de m'égarer dans l'arrogance
J'ai la peur de m’entraîner dans la romance
Car l'Homme ne vit que d'espoir

Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  
   

Commenter cet article