Jul - État d'âme

Publié le par Hillslion

Y a plus d’états d’âme,
Au quartier, si tu trahis, ça te nique ta gram’s
Y a plus d’états d’âme,
Au quartier, si tu trahis, ça te nique ta gram’s

J’suis en fumette comme dans How High
J’ai pas l’time, Bébé ; faut qu’j’fly, woman no cry
Ce que t’inventes, t'as du vice ; ta vie, elle est fausse
Tu fais l’mec ghetto, tu sais pas conduire un cross
Tu fais l’mec plein, il est faux ton Boss
Tu fais pas l’grossiste, quand tu tombes sur un os
Oui, j’veux du cash, Gros, en évitant les cachetons
Tiens la sacoche, cache-toi ; évite le civ et cache tout
Il pleut des balles basses, oui tu prends la mache
Oui, on s’connaît bien, mais attention si tu me clashes toi
Gros, Bon Dieu, on a tous c’qu’on mérite
Faut rester fort, mais parfois c’est rude
Ce n’est pas ma faute si on s’évite
Si on s’calcule plus depuis qu’t’es en cellule
Ça sort la kalach’ pour un oui, pour un non
Parc’qu’ils voyent qu’t’es frais ou qu’t’as donné un nom
Un jour ou l’autre, ils tombent le masque
Et nous, pendant tout c’temps, on te prenait pour un autre

(x2)
J’vais m’envoler, m’endormir sous les étoiles
Et désolé d’avance si je mets les voiles

Hé ouais, poto, on t’connaît
Pour tirer sur l’autre, tu mets d’la mach' au nez
Hé oui, faut te cramponner
Attention si devant chez toi
Tu as un Kangoo en train de stationner
J’fais le tour d’ma ville, avec les vitres teintées
J’branche des miss, j’prends des nums, je fais qu’les feinter
Mes potes autour d’moi veulent finir blindés
Cagoulé, prêts à s’faire le fourgon blindé
Arrête de croire que t’as un gang, minot
Aucun de tes potes donne pour toi un centime nan
J’parcours le rap comme Valentino
Et qu’est-c’que je serai dans dix ans ?
Laissez-moi, j’suis pas bien, j’refuse les interviews
J’fais même pas la promo d’mon CD
Même mes problèmes n'font que s’succéder
Le quartier change trop, c’est plus c’que c’était

J’vais m’envoler, m’endormir sous les étoiles
Et désolé d’avance si je mets les voiles

Y a plus d’états d’âme,
Au quartier, si tu trahis, ça te nique ta gram’s
Y a plus d’états d’âme,
Au quartier, si tu trahis ça te nique ta gram’s

Même larme à l’œil, j’refuse pas un selfie
L’Sheitan rôde, tu te feras pas qu'une seule fille
T’es bonne, mais moi j’te veux qu’une seule nuit
J’profite parce que on n’a qu’une seule vie
Ici, j’côtoie la haine et la paresse
Bébé, ça m’fait plus rien quand tu m’caresses
Tant demain je meurs, tant demain tout s’arrête
Pas envie de partir d’ici comme Polnareff
J’ai mon rap, mon pétard, ma canette
C’que j’vis, putain, c’est pas net
J’vide tout, j’lâche tout, j’vous baise à tous
On nettoie pas les rangs avec des larmes factices
Tous déçus par l’amour, alors, on craque tous
Depuis, j’ai le cœur piquant comme un cactus
Ramène ta miss, poto, moi j’la gâche
Ramène ta miss, poto, moi j’la gâche
Ramène ta miss, poto, moi j’la gâche
J’lui insulte sa mère si elle m’agace
J’me la pète pas ; moi, j’fais pas l’boss
Elle, elle fait la gosse, elle va boire la tasse
A fortiori le rap c’est ma cause, bande de pétasses

(x2)
J’vais m’envoler, m’endormir sous les étoiles
Et désolé d’avance si je mets les voiles

(x2)
Y a plus d’états d’âme,
Au quartier, si tu trahis, ça te nique ta gram’s
Y a plus d’états d’âme,
Au quartier, si tu trahis, ça te nique ta gram’s

Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  
   

Commenter cet article