Jul - Je regarde le monde

Publié le par Hillslion

T’as fini seul, fallait pas lécher
Tu rigoles moins quand tu finis à l’évêché
Plus d’permis, t’étais trop pressé
J’vois poto ; tu t’sens délaissé
À l’ancienne, j’esquivais la AVC
Désolé frérot, fallait pas m’laisser
Juste au moment où j’étais blessé
Même pas une bitch pour me caresser

J’ouvre les yeux, j’regarde le monde
J’assume c’que j’fais ; y a pas de honte
Elle casse les couilles, la vie qu’on mène
On s’rabaisse, faut qu’on s’entraide
Que ça fait ses plans en traître
Ça garde tout dans un coin d’la tête

J’sais pas c’que j’ai, j’ai souvent mal
J’t’avoue, j’arrête pas les balles
J’te suis discret, ils le savent
Dans c’game, combien j’en étale ?
J’sors un son ; j’vous fais de l’ombre
Désolé MC, tu m’critiques de longues
Ouais, j’sors un son ; j’vous fais de l’ombre
Désolé MC, tu m’critiques de longues

Ça sert à rien d’t’étonner
C’qui fait l’homme, ce n’est pas la monnaie
Tes blablas, on les connaît
J’t’écoute plus, même quand tu promets
J’prends l’autoroute en T-Max à trois
Radar, cache la plaque, fais-leur un doigt
J’prends l’autoroute en T-Max à trois
Radar, cache la plaque, fais-leur un doigt

J’ouvre les yeux, j’regarde le monde
J’ouvre les yeux, j’regarde le mond
e

J’ouvre les yeux, j’regarde le monde
J’assume c’que j’fais ; y a pas de honte
Elle casse les couilles, la vie qu’on mène
On s’rabaisse, faut qu’on s’entraide
Que ça fait ses plans en traître
Ça garde tout dans un coin d’la tête

Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  
   

Commenter cet article