Jul - La Classe

Publié le par Hillslion

J’sais même plus quel jour on est, j’suis en fumette toute la journée
J’ai nié, j’ai pas avoué, et mes sons font que tourner
Un peu d’Jack Miel on est jnounés ; dans la voiture, cagoulés
Arah, y a les poulets, j’me noie et j’ai pas d’bouée
Tu vas finir l’corps troué
J’ai qu’un but, j’ai qu’un souhait ; MC, tu es sous mon soulier
Y a les shmitts sur ton palier, fallait nier
Trop d’ennemis, peu d’alliés ; le game, j’l’ai balayé
J’peux mourir comme Aaliyah ; avoue-le, tu peux pas l’nier
On prend du buzz si y a, arrive au clip en canon scié
Trop de folles, trop de biatches, j’en ai plus rien à cirer
C’est l’ami d’mon ennemi, et les pompes, il veut m’les cirer
J’ai l’cœur déchiré, j’ai touché l’iceberg, j’ai pas chaviré
S’il faut, dans l’passé, j’irai ; s’il faut, dans l’passé, j’irai
J’m’en bats les c’ d’mon ex, j’ai les jiro
Et mes potes, ils sont givrés ; prennent la fuite quand y a les gyros
Tu m’as trahi, dis pas “mercé”, tu vas m’lécher quand j’serai en Mercé’
Quand une balle va te traverser, bah dis “non, mercé”.
Levez-vous, on va vous killer ; on n’est pas des minots
T’as fait la pute, faut pas trahir Toto comme Schiro
J’fume un joint, j’suis quillé, avec un peu de sirop
Je rêve, je veux des billets, j’veux mettre la lu’-lu’ comme Pirlo
T’as vu comment j’suis habillé ; j’fais mes clips, j’suis pas maquillé
T’as vu comment j’suis grillé ; toujours la même haine au micro
Il a mis le nez dans la machin ; ça y est, il me fait la machine
Moi, gros, y a personne qui m’achète, ils veulent m’avoir avec un peu de magie
J’brûlais les feux comme dans GTA ; j’savais même plus j’étais où
Embrouille, ouais, t’étais là ; ouais, mais tu m’dégoutes
On veut tous le Panamera ; avec, loin, on s’en ira
Moi, gros, j’suis juste un rappeur, j’fais pas de miracle
Dans c’monde, y a que des acteurs, vis mon malheur
J’reviens t’t à l’heure, je gamberge là
À chanter, ouais, ils sont beaucoup ; on reviendra forts comme Sangoku
Ouais, la miss, j’suis comme un autre : j’te parle et j’veux t’mettre mon coup
Trahis pas la main qui t’a nourri, quand tu manges dans celle qui t’a pourri
Vas-y, tu peux me killer ; t’façon j’suis assuré tous risques
Asics, survêt’ de l’OM, j’ai toujours mes problèmes
J’vais pas t’écrire un poème
Tu fais trop l’Tony, toi ; tu vas t’faire buter par Sosa
Que ils chantent tous ces comiques...
Moi, j’suis pas eux, j’mouille le dossard

Jul - La Classe
Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  
   

Commenter cet article

Kalash 26/11/2016 02:54

Tu fait trop l'Tony, toi tu vas te faire buter par sosa