Renaud - Mulholland Drive

Publié le par Hillslion

La Cadillac Eldorado
La dépasse au coin de la rue
À son volant, un Chicano
Qui ignore son pouce tendu
Derrière ses Ray Ban miroir
Il ne fixe que le bitume
La laissant seule sur son trottoir
Dans ce petit matin de brume

Elle remonte alors doucement
La route qui suit le canyon
Qui ondule comme un serpent
Sous la tiédeur de l’automne
Ce soir peut être, ou bien demain
Elle aura atteint l’océan
Et la douceur du lendemain
Pour illuminer ses vingt ans

Mais pour le moment, tout va bien
Rien n’est compliqué, rien n’est grave
Sur Mulholland drive

Elle a déserté à l’aurore
La maison au bout de la ville
Ses parents qui dormaient encore
Du sommeil des gens tranquilles

Elle ne verra plus son frangin
Écroulé sur le canapé
Avec sa Budweiser dans la main
Son regard si souvent mauvais
N’entendra plus hurler le chien
Ni les plaintes de sa maman
Ni les sermons bien trop chrétiens
De son vieux père aux cheveux blancs
Elle abandonne sans regret
Ce monde d’infinie tristesse
Elle a balayé ses projets
Pour mieux vivre sans collier
Sans laisse

Mais pour le moment, tout va bien
Rien n’est compliqué, rien n’est grave
Sur Mulholland drive

Elle a son livre de Kerouac
Et une photo de James Dean
Ses fringues sont un peu en vrac
Quelques t-shirts et quelques jeans

Elle marche dans le soleil
Qui arrive sur les collines
Et son walkman sur les oreilles
Lui joue la chanson Imagine

Et si une voiture la prend
Elle dira « Je vais n’importe où »
Roulez toujours, suivez le vent
Ma liberté est tout au bout

Mais pour le moment, tout va bien
Rien n’est compliqué, rien n’est grave
Sur Mulholland drive

Pour le moment, tout va bien
Rien n’est compliqué, rien n’est grave
Mais pour le moment, tout va bien
Rien n’est compliqué, rien n’est grave
Sur Mulholland drive
Sur Mulholland drive

Renaud - Mulholland Drive
Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  
   

Commenter cet article