Renaud - Pour Karim, pour Fabien

Publié le par Hillslion

C'était en 77 je slammais pour la 1ère fois de ma carrière
Sur un texte qui s’appelait Peauaime, P.E.A.U.A.I.M.E
.
J'étais en quelque sorte un précurseur.
Ouais, je sais, je me la pète un petit peu.
Pour l'ami Karim, et Fabien dit « Grand Corps Malade »
Tous deux grands slammeurs devant l'éternel
J'ai écrit un texte que j'ai récité pour la 1ère fois au café culturel de Saint-Denis,
Dans une soirée qui s'intitulait Slamalekoum, du 14 Décembre 2007,
soit 30 ans après Peauaim
e.

Pour Karim, pour Fabien
Les détrousseurs de rimes
Défricheurs de quatrains
Sans dictionnaires de frime

Pour ces petits frangins
Déjà bien plus grands qu'moi
Qui m'enterreront demain
Si ce n'est pas fait déjà

J'voudrais offrir ce slam
Un peu ripou, bancal
Rigole pas ma p'tite dame
Ou j'te slame une mandale

Ce sera mon tout premier
J'vous vois venir les tapettes
Pourvu que ce soit le dernier
Que vous vous dites en cachette

Pour Fabien, pour Karim
Et pour tous vos potos
J'ai torché ces pauvres rimes
Ce matin, au bistrot

J'vais vous les balancer
A capella, vaut mieux
J'vais pas vous imposer
En plus ma zik de vieux

Ça sera pas un hommage
Plein d'clichés, de lieux communs
Style "Putain, j'ai la rage
Vous écrivez trop bien"

Comme j'suis un poil pudique
Je vais pas vous sucer
Et puis, surtout pas en public,
On n'est pas chez Cauet

Pour Karim, pour Fabien
Qui parfois me citaient
Au milieu de quelques-uns
Dont vous vous prétendez
Un petit peu les enfants
Voire les héritiers
Je voulais vous retourner le compliment
De manière détournée

J'vais chercher la p'tite bête
Dans vos slams, dans vos bouches
Même si j'adore vos textes
J'aime enculer les mouches

Alors, j'vous dirai que
Malgré tout l'amour
Que j'ai pour vos couplets
Ça manque un peu d'humour

Et malgré la passion
Que m'inspire votre vécu,
Ça manque un peu de nichons,
Ça manque un petit peu d'cul

Pour Fabien, Pour Karim
Porte-voix des cités
Quand j'analyse vos rimes,
J'me dis un peu "fait chier"

Il n'y a pas d'autres mots
Que "périphérique" ou "keufs"
Pour décrire vos ghettos
Parlez-moi de vos meufs

Au lieu de vous répandre
Sur les banlieues d'embrouilles
Dites-moi si vos femmes bandent
Quand elles pensent à vos couilles

Plutôt qu'poétiser
Fraternité, marmots
Dites-nous quand vous niquez
Si elles crient "Renaud"

Pour Karim, pour Fabien,
Qui ont qu'le mot "police"
À longueur de quatrain
Quand j'attends "clitoris"

Qui disent "93"
Pour parler d'leur pays
Quand j'attends: "hé, ça baise
Comme des Dieux à Saint-Denis! "

Vous parlez de la lutte
Pour des vies moins tragiques
Mais jamais des turluttes
Derrière la basilique

Des gamins qui ont la frite
De leurs espoirs, de leurs envies
Mais jamais des coups d'bites
Dont ils sont tous sortis

Pour Fabien, pour Karim
Quand l'premier rime en "sein"
Et le second en "pine"
Je vais conclure enfin

Sans rajouter d'couplet
Sans hymne à la sodo
Sans les culs à bouffer
Qui manquent à vos brûlots

Je termine mon poème
Mon slam un peu vulgos
Plein de mouille et de sperme
Qui ne choquera que les craignos

J'vous autorise quand même
Si vous me trouvez trop nul
Quand je vous dis "Je vous aime"
À me répondre "On t'encule"

Renaud - Pour Karim, pour Fabien
Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  
   

Commenter cet article