Alonzo - Parcours

Publié le par Hillslion

Alonz'
Yeah

Été, comme hiver
En auto, en moto
J'vois des frères partir trop tôt
On dit Allah y Rahmo
C'est Dieu qui prend, Dieu qui donne
On est rien dans c'monde
On fait des choix qu'on regrette
On s'en mord les doigts devant tout l'monde
On grandit, en té-ci
Les darons sont partis
On protège la madré
La cave paie pas les Dolce
Donc délinquance, turbulence, guettage dès l'enfance
Braquage à l'adolescence et on gamberge dans tous les sens
Incertain est l'avenir ; j’t'en parle, j'transpire
On me chuchote des horreurs que je préfère ne pas te dire
Le nerf de la guerre, c'est les lovés
Dans la zone, toute l'année
Représailles, toute l'année
Faut assumer, toute l'année

Oh, et je m'endors sans rêver, sans rêver, j'te promets
Oh, une nuit encore sans jamais oublier

Été, hiver, amigo, frérot, sancho
On pense à toi, tu nous manques
On est au plus bas, on remonte la pente
T'es dans nos mémoires, n'plus te voir, faut y croire, c'est l'histoire
Lumière, poussière, transfert vers la Terre-Mère
C'est les souvenirs qui rappellent qui nous sommes quand on s'perd
Quand les nerfs montent à la tête
Prier aide à s'en remettre
Je suis papa, quatre fois ; wAllah, Kenza, mon aînée, sois forte
Montre l'exemple aux trois autres
Ok par la monnaie, je pense “monnaie”, je vis “monnaie”, je dors “monnaie”
Trop absenté pour vous élever, faut m'excuser, j'veux qu'vous manquiez de rien dans ce monde
Tout ce temps que je gâche, à fumer, à me saouler, chercher l'inspi pour mes CDs
Été, hiver, mes potos, dans le bando, meurent tôt ;
Hello, c'est chaud, c'est trop, je n'ai plus les mot
s
C'est Alonzo, à deux millimètres de la réalité,
Dans l'nord, dans l'sud, ils le savent que je suis le quartie
r

Oh, et je m'endors, sans rêver, sans rêver, j'te promets
Oh, une nuit encore sans jamais oublier
Oh, et je m'endors, sans rêver, sans rêver, j'te promets
Oh, une nuit encore sans jamais oublier

Alonzo - Parcours
Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  
   

Commenter cet article