Djadja & Dinaz - On reconnaît

Publié le par Hillslion

Oh la familia
Là, j'suis fatigué, j'suis fatigué
Oh la familia
Là, j'suis fatigué, j'suis fatigué

Ces putes parlent que de nous
Moi, j'm'éloigne de tout
Dégage d'mon passage
J'fais des ravages, là j'suis en V12
Toi, tu prends des coups
Si tu fais le nerveux que sous Greygoose
On s'connaît cous', fais pas le gros bonnet ; bouge
Au bitume, j'suis collé, j'ai du mal à m'envoler
J'sais très bien que du jour au lendemain
J'peux remettre les gants et r'aller voler
Et si j'me fais péter j'compte sur peu d'potos
Même si je prends dix années, j'ai stoppé le bédo
La vie de ma race ; ta concu j'la graille, j'la débarrasse
Regarde la rage sur ma tête d'arabe
On va s'lâcher, on va se fâcher, mon gros ;
On va t'attacher, on va pas s'cache
r
T'as reconnu les deux rebeus cheveux attachés
Ah ouais, t'es chaud ; moi, la merde, j'suis dedans
Toi, ramène ta chatte ; le couteau, j'le chauffe
Y a qu'à ce moment que j'suis bon en main
Mes ennemis, j'vous dis salam
On fait les sous pas pour madame

Gros, on vient prendre la place ; dis-leur qu'ils rentrent chez eux
On reconnaît les plaques de la B.A.C
On reconnaît l'odeur de la beuh
On reconnaît l'odeur de la beu
h
On reconnaît les plaques de la B.A.C
On reconnaît l'odeur de la beuh
On reconnaît l'odeur de la beu
h
On reconnaît les plaques de la B.A.C
On reconnaît l'odeur de la beuh

Si y a plus rien pour oim ; bah, j'recouperai le te-shi
Poto, j'l'ai trop fumé jusqu’à m'en péter le cochi
Ouais, faut que je m'éloigne de là
Ma tête bloquée dans les chiffres
J'ai des frères au card-pla, des frères en cavale
Des frères qui ont perdu la vie
Gros, y a quoi, là j'suis fons-dé sous miel
Si j't'ai pas baisé ta mère, c'est que t'as eu de la veine
L'argent propre m’appelle, j'raccroche à sa gueule
Gros, y a rien qu'a changé ; le soir, j'rêve de la recette d'Apple
J'fous la merde depuis petit que les dégâts
Bleh t'es vierge, j'en ai vu plein qui se dégradent
Allez, rentre chez toi
J'ai peur que demain les keufs rentrent chez moi
Si j'termine aux arrivants, c'est mort
Si tu dis que tu vas m'attendre, tu mens
Poto, j'les baise, j'le dis gentiment ; j'ai trop squatté le ciment
J’appelle re-frè Waza
Il me dise d'la cellule, la miff me manque
La sortie, c'est sûr ; malgré tout ça, tu ressors plein de blessures
Gros, y en a peu qu'assurent,
bah ouais, ma gueule, t'as pas 1000 gars sûr
s

Gros, on vient prendre la place ; dis-leur qu'ils rentrent chez eux
On reconnaît les plaques de la B.A.C
On reconnaît l'odeur de la beuh
On reconnaît l'odeur de la beu
h
On reconnaît les plaques de la B.A.C
On reconnaît l'odeur de la beuh
On reconnaît l'odeur de la beu
h
On reconnaît les plaques de la B.A.C
On reconnaît l'odeur de la beuh

Faut des sommes ; non, faut pas descendre
On reste des hommes, d'janvier à décembre
Faut des sommes ; non, faut pas descendre
On reste des hommes, d'janvier a décembre

C'est quoi le problème
Tu veux ma main et mon cœur ou mon buz
z
Toi, t'es plein de promesses
C'est pas l'amour, mais l'argent, qui m'aveugle
Si seulement tu savais
Tout ce que j'ai fait pour pouvoir nous sauver
J'savais pas où j'allais
Y a qu'à ma daronne que je dois dire « désolé »
Élégant, tu connaît ; j'mets les gants, j'vais voler
Avec mes loubards, j'zonais
On cassait ta fenêtre, on allait pas sonner

Oh la familia
Là, j'suis fatigué
Djadja gros joint d'hiy
a
Tu veux l'buzz, prends un ticket
Là, j'suis fatigué
Tu veux l'buzz prends un ticke
t

Djadja & Dinaz - On reconnaît
Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  
   

Commenter cet article