Jul - Dur dur

Publié le par Hillslion

C'est lacriseomicmek

Y a trop d'bâtards, trop d'enculés
On m'a dit "JUL, vas-y tue-les, vas-y tue-les, vas-y tue-les,
Mais n'oublies pas d'où t'es situé"
J'me dois d'les tuer sur le son
Fais tourner le bon, tant mieux si t'es un bon
Si t'es con, faudra bien couper les ponts
Jette pas l'éponge, même si t'as vécu des drames
Même si t'as le cœur qui crame, que t'as d'la rage en kilogrammes
Pourquoi tu m'fais le barbo, le mec plein de femmes ?
Tu m'dis "vas-y, fais le plan" et par derrière tu me crames
Qui t'aide quand tu cales ? Quand tu finis en galère ?
Quand tu cours derrière les armes ?
Quand t'es recherché par les balles ?
Degun te sert de pare-balles quand à l'ennemi tu parles mal
Alors, tu craches ou t'avales ? Tu tires ou tu cavales ?
Dans l'secteur y a trop d'folles, trop d'petits qui grattent sale
J'sais pas c'que c'est une clef d'sol, mais j't'fais danser la salsa
Des fois j'finis seul-seul, scotché au sol-sol
J'essaye d'lever en teum-teum, quand j'bois d'l'alcool-cool
J'sais pas c'qu'ils veulent-veulent, parfois j'm'isole-sole
J'fume le seum-seum, j'évite la camisole-sole
J'veux vivre sous le sun-sun, avant que mon heure sonne-sonne
J'me sens pisté ; avant d'rentrer chez moi, j'fais des tours d'la zone-zone
Moi c'est JUL-JUL, j'ai l'flow qui t'assomme-somme
Quand j'parle j'assume-sume, car on est des hommes-hommes
Ça fait les saintes, mais ça fait que tailler des pipes-pipes
Genre t'es un voyou, mais moi, j't'ai vu courir comme Bip-Bip
Pas du genre à faire le suceur pour un feat-feat
Pour des sous ou simplement pour un petit bout d'shit-shit
Regarde ta dégaine-gaine. Pourquoi tu t'la ramènes ?
T'es qu'un degun-gun, ça t'vend du caramel
Trop d'jalousie-sie, dans mes coms-coms
J'me vois dans l'jacuzzi-zi, avec la plus bonne-bonne
Faut atteindre l'Andalousie, avec les gens que j'aime-j'aime
Affronter les soucis-cis, c'est dans mes gènes-gènes
Et ça passe crème-crème, quand tu m'vois dans l'Audi
Quand mes potes font des vidéos en cellule en tee-tee
Jul a les dents, si si ; tu parles mal, on refait l'monde avec des "si... si..."
Tais-toi, viens par ici
Que ça cambute ou que ça braque dans le tiek-tiek
Tous à la recherche de l'or et putains de gros chèques-chèques
Nous, on taffe en famille ; y a pas de secte-secte
J'ai trop d'cœur, sinon j'vous écrase comme des insectes-sectes
Ça s'nique sec-sec, s'emboucane pour faire cinq-cinq
Depuis qu'j'rappe-j'rappe, beaucoup sont mes 'zincs-'zincs
Et dans la cuisine, rien qu'ça zingue-zingue
Odeur de dingue-dingue, efface les empreintes sur le flingue-flingue
C'est la jungle-jungle, tout ça m'excite-cite
Chez moi, ça forme des gangs déter' comme au Mexique-xique
Envoie d'la zik'-zik', et bouge ton zouc-zouc
Et moi, j'pose sur tout : rap, house et même zouk-zouk
Fais fumer deux-deux, faut qu'j'fume la beuh-beuh
Pour les petits à l'EPM qui mélangent shit et beuh-beuh
Je haïs les flics-flics, comme les gens qui m'entourent
Si tu glisses, ils t'font rentrer ; c'est chacun son tour-tour
Ne fais pas l'sourd-sourd, c'qui t'attend est sûr-sûr
Comme une victime aux arrivants à qui on lève ses chaussures-sures
J'ai la bonne source, c'que j'raconte c'est réel-réel
Cruel-cruel, quand tu m'écoutes tu vois ta ruelle-ruelle
Pas trop sensuel, pas trop ponctuel-ctuel
Elle fait la vierge ; elle m'tue, elle ; j'sais qu'elle s'frotte à l'Actuel

On s'en bat les couilles !
Ouais, ouais !
Tu vois, tu vas faire quoi, connard ?

Commenter cet article