Jul - Sans commentaire

Publié le par Hillslion

Alors, vous pouvez dire ce que vous voulez
Vous ne m'atteindrez pas
Bande de bâtards
Bande de bâtards
Chez nous, on s'entraide ; j'vois les schmitts passer en 307
Toujours, toujours, je préfère rester à 3 sans traîtres
1.3.5, 1.3.5

Chez nous, on s'entraide ; j'vois les schmits passés en 307
Crois-moi j'en ai vu, vous traînez à plein
Moi, je préfère rester à 3 sans traîtres
Ça sent le pétard, plein de dégâts ; demande à Kader, le volet, on t'l'écarte
Au pire des cas, on te l'éclate, un coup d'crik-crik et les putes s'écartent
Pour ceux qui vivent illégalement, ceux qui restent toujours forts mentalement
Ceux qui prennent mon rap comme calmant ; ça a pas le permis, ça veut le Cayman
Pour toi, faut que je fasse la caille, M'man
Je t'aime bien, ne fais pas la racaille, non
Je suis une mitraillette vocalement, je suis le tsunami, genre la Thaïlande
Je te fais couler comme le Pearl Harbor, que t'aies ta famille ou ta perle à bord
Je suis sur le terrain, faut que j'élabore ; je suis prêt à faire la guerre hardcore
Fais tirer 2 sur le pétard ; je suis au tier-quar, il se fait tard
C'est le week-end, pas de fêtards ; t'entends "awin", c'est le top départ
Si tu traînes plus là, que t'as quitté tes potos pour une autre cité
T'étonne pas de nous voir excités, si dans mes sons je vais plus vous citer
Gros ciseaux, j'arrive comme Zizou ; s't'es une fofolle, me fais pas de bisou
Demande à Sozed ; ici, c'est le zoo
D'mon village à Tizi-ouzou
Devant les schmits toujours bouche-cousu
Un jour ou l'autre, on aurait tout su
Plein de problèmes on aurait tous eus
Les civ' devant la porte, on disait tous chut
Par contre, ils sont plutôt shit ; les filles d'maintenant elles sont plus trop chics
Plutôt fric, elle font les macs, se font traîner, sont plutôt flic
Frérot, accélère y a les TDM ; ils vont trop vite, enclenche la poursuite
Si t'es un bon, on peut les baiser par la coursive
Cours si t'as mal, pense à moi si tu te fais la malle
Va voir ma mère si je suis en garde à v', et puis console-la si elle va mal
Pour mon rap, c'est banal, comme au quartier d'voir les banals
De voir les potos se mettre des bananes, du 1.3.5 jusqu'à Paname
Choquant comme le saut de Shala, je compte percer me dit Ch'Allah
Je suis marseillais à St Jean la Puenta, attends un peu que je croise Shanna
Les BDH se font challer ; tu les attrapes genre ils vont chialer
Deviennent pas nets quand t'as calé, font les lèches quand tu sors du palais
Faut que j'arrête tout, j'en ai marre de tout
Je peux plus te voir, j'en ai marre de toi
Pour de bon, dis pas n'importe quoi ; moi, je t'aime à vie parce que je sors de toi
Et quand je sors de boîte, je suis raptus ; bagarre, ça frôle l'infarctus
Quand y a trop de monde, faut s'échapper ; même si t'es coincé comme Ratus
Fais pas le MC moi-ça moi-ci, dis-moi si mon cœur tu piges
Je connaissais cette fille, je la voyais clean ; putain, maintenant, c'est une star du cul
Je vois pas les heures passées ; au tier-quar, c'est la crise ; là, je perds mon temps, c'est nul
Faut que je sois connu, comme Biggie Smalls, mets le son à fond dans ta cellule
Roule-en un gros, fais des pompes, vends ton shit, fais tes comptes
Ou fume-le et décolle, reste tranquille, règle tes comptes
Ça sent le loup dans les environs ; rafale-les tous, gros, ils s'en iront
C'est la génération De Niro ; comme dit Sahia : "sirote ton sirop"
Ça fait les pilotes en Sirocco ; ça baise des petites, ça fait les Rocco
Je rap, je fais jamais trop le beau ; je suis sérieux, écoute mes propos
Tu fais la star tu crois qu'tu es trop beau ; en 1 an, tu sors un gros co'
Tu veux tout le temps manger sur les autres, mais poto tu fais des gros crocs
Tu veux la guerre, je suis opé', 11h du mat' calé au Coquet
Tu fais le mec plein, tu fais que troquer ; tu fais le mec sain, tu fais que t'droguer
Escroquer ? T'es fatigué. Suffit pas de parler, faut le pratiquer
J'vais a l'alim', garde-moi un ticket ; tchiki-bang faut anticiper
Anti-fouille municipale ; je t'ai dit un mot, t'es devenu si pâle
Je suis la mitraillette musicale, pousse ton pote si tu vois qu'il cale
Pour moi, t'es qu'un salaud ; je te fais manger, tu fais confiance à l'autre
Tu vaux pas une balle, tu vaux une calotte, tu peux me faire une crasse d'un moment à l'autre
Coupe militaire, tu me connais ; reste avec moi, on va déconner
T'as pas un plan, on le sait tous, tu fais le mec qui coince des poney
Je regarde par la fenêtre y a pas un chat, je mets direct fifa
Tu veux me test, viens à la mifa, je lâche pas la manette ; allez, zyva
Prends le zippo, fais le bangué ; la daronne qui rentre, faut le planquer
Un vrai pote faut pas le tanker ; avec lui, faut pas te manquer
Reste tranquille avant que je t'en colle une, ça cache ses armes dans la colline
Devant la famille, poto, reste poli ; si t'as pas l'âge, frérot, reste au lit

Alors bande de bâtards
Et ça chante, ça chante
Facebook, tout le temps, qu'est-ce tu veux faire ?
Y en a ils m'aiment, je crois qu'ils veulent me *shluuuuh*
Hein, ils veulent tchouper un peu ou pas, dites-moi
Moi, je suis là tranquille
Ceux qui me connaissent, ils savent où je traîne
Ceux qui ont les corones, qu'ils viennent que je les traîne
Bande de batards
Là, c'est Jul
Allez-y, cherchez, cherchez, cherchez,
Cherchez-moi la mierda

Faut pas parler dans la life (x4)

Jul - Sans commentaire

Commenter cet article