Claudio Capéo - Belle France

Publié le par Hillslion

.

Sous l'apparence d'un cœur de pierre
Je vous présente mademoiselle lumière
Ses effluves matinales
L'odeur d'un corps magistral
La manivelle a cassé
Je ne goûterai plus aux odeurs d'été
Métamorphosez-moi
Je suis dingue de toi

Toi ma belle, toi ma douce, toi ma muse, toi ma reine
Toi, celle qui porte le poids de nos larmes 
Toi ma belle, toi ma douce, toi ma oh
Belle France

Connais-tu cette fille
À la robe blanche
Connais-tu cette fille, celle qui danse
Connais-tu cette fille
Ce soir, je flanche
Oh ma belle France 

Sous l'ignorance des torts, je perds
La ronde est belle, mademoiselle de verre
Ces ordures sentimentales
La peur d'une proie carcérale
La manivelle a cassé
Je ne goûterai plus aux odeurs d'été
Métamorphosez-moi
Et la tristesse sera

Toi ma belle, toi ma douce, toi ma muse toi ma reine
Toi celle qui porte le poids de nos larmes
Toi ma belle, toi ma douce, toi ma oh
Belle France

Connais-tu cette fille
À la robe blanche
Connais-tu cette fille, celle qui danse
Connais-tu cette fille
Ce soir, je flanche
Oh...

La manivelle a cassé
Je ne goûterai plus aux odeurs d'été
Métamorphosez-moi
Et la tristesse sera

Toi ma belle, toi ma douce, toi ma muse, toi ma reine
Toi, celle qui porte le poids de nos larmes

Connais-tu cette fille
À la robe blanche
Connais-tu cette fille, celle qui danse
Connais-tu cette fille
Ce soir, je flanche
Oh... ma belle France 

Claudio Capéo - Belle France
Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  

   

Commenter cet article

Michel 17/08/2016 11:10

Mon PaysJe les entends venir au loin
Venir pour tout saccager
Je n'ai pas d'autres choix que de laisser derrière moi
Tout ceux que j'aime
Et tout ce que j'ai été

J'ai grandi dans la vallée
Au milieu des champs de blé
Seul devant ces barbelés
Je suis un naufragé
Qui ne sait même pas nager

Oh mon dieu
Non je ne mourrai pas ici
Non je survivrai à la folie
Je partirai pour pouvoir un jour
A nos enfants tout raconter
Et je dois te dire adieu
Ah mon pays
Laisseras-tu me pardonner
Ça me tue de t'abandonner
Ah mon pays
Je t'ai tant aimé

Les souvenirs des mariages
Les fêtes de famille au village
Tout le monde était heureux
Jusqu'à ce que ces fou furieux viennent
Et se prennent pour dieu
Comment pourrais-je oublier
Toutes les larmes versées

Je les revois toutes alignées
En train de prier
Juste avant de tomber

Oh mon dieu
Non je ne mourrai pas ici
Non je survivrai à la folie
Je partirai pour pouvoir un jour
A nos enfants tout raconter
Et je dois te dire adieu
Ah mon pays
Laisseras-tu me pardonner
Ça me tue de t'abandonner
Ah mon pays
Je t'ai tant aimé
Comment pourrais-je oublier
Toutes les larmes versées
Seul devant ces barbelés
Je suis un naufragé
Qui ne sait même pas nager

Oh mon dieu
Non je ne mourrai pas ici
Non je survivrai à la folie
Je partirai pour pouvoir un jour
A nos enfants tout raconter
Et je dois te dire adieu

Non je ne mourrai pas ici
Je survivrai
Et je dois te dire adieu

Hillslion 17/08/2016 14:26

Le commentaire n'a pas été mis sous le bon titre mais je me suis chargé de mettre le texte au bon endroit, merci ^^