Niska - Midi Minuit

Publié le par Hillslion

Dans la compét' comme à Philly
Impossible de me faufiler
Rarement à l'heure comme un gérant
J'suis toujours en retard comme la police
Midi, minuit, merci Sevran
Midi, minuit, merci Grigny
Midi, minuit, merci Bifbif
Minuit, midi, j'suis au tel-hô
Matrixé par les anciens
Qui parlent que de crimes, qui parlent que de sous
18 ans, j'ai plus de 10 000€
Beaucoup sont passés pour des gros mythos
Zifukoro, j'ai jamais parlé trop
Pour être ce que je suis, j'ai dû sortir les crocs
Les patrons de bîites veulent mieux me voir solo
Je sors du hood, ils oublient qu'on est trop

Midi, minuit, merci Courtilles
Midi, minuit, merci Paris
Midi, minuit, merci Rimkiss
J'remercie même le Val Fourré

Deux trous sur l'bonnet : une cagoule
Gamos toute l'année, j'trouve ça cool
J'suis trop perturbé à la school
Mademoiselle la prof, j'veux des sous
Midi, minuit, midi, minuit
Midi, minuit, midi, minuit
Midi, minuit, midi, minuit
Midi, minuit, midi, minuit
Midi, minuit, midi, minuit
Midi, minuit, midi, minuit

Ton mariage a pété la mairie
T'as plus peur des keufs, t'as ton grigri
Tu refais le look de ta chérie
Tu montes sur les crans comme un cheval
Midi, midi dès minuits
De temps en temps, ça attire des ennuis
Aujourd'hui, c'est poulet au menu
La garde à vue sera la cuisine
Inutile de taffer, 1 200€ c'est pété
Patron, j'vais pas t'le répéter
Votre contrat, je n'peux pas respecter
Je dois sortir ma petite du patelin
Nerveux, je veux d'la maille
D'la maille, des sous, je n'sais pas combien
Euros, euros, dollars, dollars
Des livres, même des francs CFA

Midi, minuit, merci Nanterre
Midi, minuit, merci Marseille
Midi, minuit, merci Lyon
J'remercie même le Bois l'Abbé

Deux trous sur l'bonnet : une cagoule
Gamos toute l'année, j'trouve ça cool
J'suis trop perturbé à la school
Mademoiselle la prof, j'veux des sous
Midi, minuit, midi, minuit
Midi, minuit, midi, minuit
Midi, minuit, midi, minuit
Midi, minuit, midi, minuit
Midi, minuit, midi, minuit
Midi, minuit, midi, minuit

Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  
   

Commenter cet article