Jul - J'ai pensé

Publié le par Hillslion

(x2)
Toute la nuit, j’m’emmerde
C’est la merde
J’peux même pas boire un coup
Ouais l’ami, il fait beau, y a d’la verte
J’reste chez moi comme un fou

Sur toi je comptais, t’as pensé à me faire descendre

J’ai pensé à fumer parce que des fois ça m’aide
J’ai pensé à vous mettre bien, vous avez pensé à m’la mettre
J’ai pensé au mal que j’ai pu faire sans faire exprès
J’ai pensé à m'faire tout seul parce que personne voulait que ça m’aide
J’ai pensé à m’armer quand j’ai su qu’ça m’en voulait
J’ai pensé au taf quand ça voulait m’voir couler
J’ai pensé au mal ; ouais, j’me suis vu cagoulé
J’ai pas pensé à balance quand les flics m'ont dis leur faute avouée
J’ai pensé à ma galère, j’ai regardé ma Ferrari
Ça m’rappellait quand j’étais petit que j’me disais "c’est quand qu’on sera riche ?"
J’ai pensé aux rumeurs, à ce qu’il paraît sur moi ça rit
A ce qu’il paraît sur moi ça dit que j’m’en mets dans la narine
J’ai foncé dans les îles, j’me suis dit "j’suis mieux chez moi"
Leur langue, j’la comprends pas ; on dirait qu’ils parlent en chinois
J'ai pensé en mal de toi, ouais, j’te l’avoue
Normal, tu parles avec les gens qui nous en veulent à nous
J’ai pensé à t’faire monter, t'as pensé à m’faire descendre
Sur toi, je comptais (ouais, sur toi, je comptais)

(x2)
J’ai pensé à tout arrêter
La vérité, c’est que j’sais pas quoi faire
Tout petits, on était soudés
On s’aidait comme des frères

Ouais, sur toi, je comptais
T'as pensé à m’faire descendre

J’ai pensé à ma famille parce que j’les vois jamais
J’ai pensé aux amis et aux frérots condamnés
J’ai pensé toute la nuit à mes ennemis comme jamais
J’ai pensé que eux, ils voulaient être là quand j’avais
J’ai pensé à en vouloir à celui qui pardonnera pas
J’ai pensé très souvent à mon papa
J’ai pensé qu’ils parlent parce qu’ils ne savent pas
Ce que j’ai vécu au tiek, dans mon petit appart’
J’ai repensé à avant quand ça coupait des grosses plaques
Quand ça s’regroupait, déterminés pour aller s’battre
J’ai pensé sur la vue de Saint-Loup ou de l’Estaque
J’ai écrit des gros textes en rêvant du RS4
J’ai pensé a lui qui fait l’fou pour sa gadji
3 mois après elle l'a quitté, ça m'a dit
J’ai pensé à tous ces petits qu’ont grandi
Au tiek, pour faire la cage, on mettait des caddies
J’ai trop bon cœur ; mon chien, c’est comme mon frère
J’sais pas qui sera là pour faire les beaux si demain on m’enterre

(x2)
J’ai pensé à tout arrêter
La vérité, c’est que j’sais pas quoi faire
Tout petits, on était soudés
On s’aidait comme des frères

Ouais, sur toi, je comptais
T'as pensé à m’faire descendre

(x2)
J’ai pensé à tout arrêter
La vérité, c’est que j’sais pas quoi faire
Tout petits on était soudés
On s’aidait comme des frères

Ouais, sur toi, je comptais
T'as pensé à m’faire descendre

Toute la nuit, j’m’emmerde
C’est la merde
J’peux même pas boire un coup
Ouais l’ami, il fait beau, y a d’la verte
J’reste chez moi comme un fou

Ju-Ju-Jul
Lacrizeotiekmek
Ah ce que j’ai pensé
Va savoir ce qu’ils ont pensé eux aussi
Ils savent que je sais qu’ils le savent
Lacrizeotiekmek
Ju-Ju-Jul
D'or et de platine
Bientôt le diamant
On arrive méchamment
Même si y a besoin de calmants
Ouais, ouais, ouais

Commenter cet article