Jul, Moubarak & Houari - Ne te mens pas à toi-même

Publié le par Hillslion

Les gens font les caïds, ne t’mens pas à toi-même

Tu fais pas l’mac dehors, tu cries pas
Et quand ton pote rentre, tu lui écris pas
Te mens pas à toi-même, ne fais pas l’grand
Lui, il parle sur moi, bah dis-lui qu’j’ai pas l’temps
Ici j’ai vu, entendu des choses marquantes
Et si on demande pour mon frère
Dis-lui qu’il prend des vacances
Tu changes de potes comme de baskets, mais n’saute pas d’étape
Rappelle-toi qu’y a deux ans tu étais au guettage
Tu fais des plans saoul, tu fais l’prétentieux
Durs les temps sont, mais tu restes anxieux
Pour moi, c’est tous pour un ; pour eux, c’est tous pour eux
M’sieur l’agent, si j’cours, c’est qu’mon pote court
Tu parles, tu m’regardes pas ; en plus, tu sais pas mentir
Poto, c’est pas en blablatant que tu t’en tires
Et si j’me suis pas tiré, c’est qu’la rue m’a attiré
Tu as fait des braquos ; Dieu merci, tu as pas tiré
Si t’as du shit, toi, pourquoi tu t’sèches ?
Tu es mon frère, toi, pourquoi tu flèches ?
Et l’jour où tu as raison, tu sais qu’j’me la ferme
N’aies pas les chocottes, c’est Jul qui s’affirme
Jul qui s’affirme, 1-3-5 est sa firme

(x2)
Rien qu’ça fume de partout
Les gens font les caïds
Ne t’mens pas à toi-même
Tu crois les gens, t’es trop naïf
Ne t’mens pas à toi-même

(x2)
Pourquoi tu t’mens à toi-même ?
Tu respectes plus ta mère
À force, dans la gorge, tu as un goût amer
T’en as marre de tout, tu jettes tout en l’air
Tes potes pensent plus à toi ; tu as les nerfs
Il faudrait qu’j’accélère,
Faut qu’je change ; ouais, c’est l’heure
J’ai pas le Rustler, mon objectif : attraper l’bonheur

(x2)
Rien qu’ça fume de partout
Les gens font les caïds
Ne t’mens pas à toi-même
Tu crois les gens, t’es trop naïf
Ne t’mens pas à toi-même

(x2)
Ne t’mens pas à toi-même,
Y a trop d’acteurs dans ce monde ;
Quand y a personne, teh
Quand y a des gens, ils se montrent
Respecte si tu veux qu’on t’respecte, ils se mentent
Y a plus d’ami, petit frère ; dessus, ils se montent
La main dans le ciment, es-tu conscient d’la mettre ?
T’as volé avec lui ; Ah, l’OPJ lui serre la main
Ah oh gamin, ton ami t’mettra à l’amende
Ne t’mens pas à toi-même, tu niques tes proches pour la mode
Pour les jaloux salam, ma voix résonne dans les baffes
Est-ce à dire que mon rap est bof, tiens les taules c’est mon taf
On n’aura rien sans l’taf, t’auras rien sans le mental

T’auras rien sans le mental

Jul, Moubarak & Houari - Ne te mens pas à toi-même

Commenter cet article