Maître Gims - Mon cœur avait raison

Publié le par Hillslion

Je sais, parfois, j'ai pu te rendre triste
Je reconnais que j'ai pu être égoïste
On a tous les deux nos torts
Mais notre amitié vaut de l'or
Je n'ai même pas vu grandir ton fils
Et, quand j'y repense, ma poitrine se crispe
On a tous les deux nos torts
Mais notre amitié vaut de l'or

Aussi loin que j'me souvienne
Que je me souvienne
Nos plus belles années, on était ensemble
Chez moi, t'auras toujours ta place

Je n't'ai jamais tourné le dos
Tout c'que les gens disent sur moi est faux
Tu sais qui je suis
Je n't'ai jamais tourné le dos
Tout c'que les gens disent sur moi est faux
Mais n'oublie jamais qui je suis
Je reste ton ami
Je reste ton ami

Le temps nous montre qui sont nos vrais amis
Ceux qui lavent ton honneur quand il est sali
Et qui n'oublient pas que l'amitié vaut de l'or
Ne sois pas injuste, on a tous les deux changé
On s'est comportés comme deux étrangers
Et on en a oublié que l'amitié vaut de l'or

Aussi loin que j'me souvienne
Que je me souvienne
Nos plus belles années, on était ensemble
Chez moi, t'auras toujours ta place

Je n't'ai jamais tourné le dos
Tout c'que les gens disent sur moi est faux
Tu sais qui je suis
Je n't'ai jamais tourné le dos
Tout c'que les gens disent sur moi est faux
Mais n'oublie jamais qui je suis
Je reste ton ami
Je reste ton ami

Aucun homme sans défaut
Aucun homme sans égo
Peut-on vivre sans les autres ?
Aucun homme sans défaut
Aucun homme sans égo
Peut-on vivre sans les autres ?

Je n't'ai jamais tourné le dos
Tout c'que les gens disent sur moi est faux
Tu sais qui je suis
Je n't'ai jamais tourné le dos
Tout c'que les gens disent sur moi est faux
Mais n'oublie jamais qui je suis
Je reste ton ami
Je reste ton ami
Je reste ton ami
Je reste ton ami
Jamais, je meurs
Jamais, je meurs
Jamais, je meurs
Je meurs, je meurs...
Mon cœur avait raison
Mon cœur avait raison

Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  
   

Commenter cet article