PNL - Jusqu'au dernier gramme

Publié le par Hillslion

Je suis à 91 mille lieues sous la merde
J'ai mille eu' sous la semelle
J'ai mêmes soucis en fin de semaine (en fin de semaine)
J'ai paire de couilles en cas de problème
Le monde; je le vois de travers, je le monte (je le monte en l'air)
En l'air, en l'air jusqu'à (jusqu'à) ce que ce putain de bonheur se montre
Y a pas de cinéma, j'ai pas d'temps, pas de temps à donner ou à perdre
Baba m'a dit : "faut du douze, faut scier l'canon pour la guerre"
Et la guerre, et la guerre on la fait, on la refera, pourquoi donc épiloguer
Pas de paix, pas de paix, pas de paix ; dans le contrat, la haine pour copiloter
Il s'agit de n'plus jouer au con ; dans l'regard, paraît qu'on y voit une âme
Chez moi, on dit qu'au fond du trou, jette un homme, il ressort avec une arme
Pardonnez-moi, poussez-vous, là-bas, vite fait, deux secondes
Parc'que sinon c'est ma bite dans votre cul qui vous flaire, qui vous sert de sonde
J'aime voir le ciel, j'aime ce silence, alors ferme ta gueule
J'perds pas le Nord, nan j'ai l'courage qui emmerde ma peur
La feuille est si belle, plus j'écris plus j'salis
Fleur de décibels, ma rage les contamine
Un million par mois, et là, j'ai l'bon timing
Sous alcool, sous beuh, j'ai tout fait consciemment
Le poids d'mes erreurs, découpé constamment
Un regard, un mytho, un sourire
Et le cœur qui n'veut plus se nourrir
Des minutes, des années sur la montre
Naïveté ou trahison sur un mot

Igo, la vie est moche donc on l'a maquillée avec des mensonges
Igo, son âme est moche, plus qu'à la maquiller avec des mensonges
J'sais pas c'qu'il s'passe dans ma tête,
Parfois, j'voudrais sauver la Terre
Parfois, j'voudrais la voir brûler
Ça va pas trop, j'roule un teh,
Trop d'haine pour neuf mètres carrés
Tristesse, faut pas calculer
J'aime pas tes rêves, cauchemars entassés
Le cœur qui brûle, sentiments glacés
On s'connaît pas, j'aime pas ton passé
La mif' va bien, pas s'embarasser
Parfois, peur de demain ; peur de t'ôter la vie
Parce qu'on a grandi, et ma haine aussi (haine)
Chérie, t'as le boule qui bat, un peu de tendresse, je dis pas
Non car j'ai le cœur qui bat après quatre, cinq barres
J'sais pas si le bonheur va m'endurcir dur dans la merde
J'sais pas si son cœur va me suffire, je rajoute la mer
J'regarde le ciel, j'attends l'orage
J'attends la nuit, j'attends mon cash
J'me vide dans le cul du superficiel
J'recharge mon arme ; j'ai le cœur qui saigne
Les sentiments, ta chatte : éphémères
J'ai le cœur qui bande devant billets verts
J'croise les mêmes cafards dans le même bât'
J'ai les même plats pour les mêmes pâtes
Il y a moins de stress à six du mat'
Et je veux plus jamais voir l'impasse
Je l'ai mise à nu, elle m'a volé mon cœur
Confiance, confiance, plus de mal que de peur
Garde tout de temps, plus de larmes que de pleurs
Garde tout de temps, plus de larmes que de pleurs
J'ai pas le temps de te séduire, faut que j'retourne charbonner
J'ai pas le temps de te mentir, QLF abonné
Cette lumière va partir, et mes rêves en pâtir
Cette lumière va partir, l'obscurité m'attire
La manière dont tu comptes en dit long sur ce que t'as brassé
La manière dont tu pompes en dit long sur ce que t'as sucé
Tends pas ta main, on te tord ton âme
Et le shit a bullé, jusqu'au dernier gramme

(x2)
J'suis pas net, pas net, sarh
Pute de planètes, j'fais du sale
Je vois leurs regards me dire "à l'aide"
Et plus je monte, plus j'ai mal

PNL - Jusqu'au dernier gramme
Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  

   

Commenter cet article

alilo 15/09/2016 17:00

C'est génial ce que vous faites!

alilo 15/09/2016 16:58

Cest vraiment génial

sofian2468 12/09/2016 19:35

fr