Georgio - L'espoir meurt en dernier

Publié le par Hillslion

.

.

Né de l'amour sans guérison
Je suis un enfant du divorce
A chaque feu rouge, je pars au front
Un maquisard bourré dans les bars de Lisbonne
Du vin rouge et des promesses, voilà d'quoi partir pour un an
Le bonheur, je sais très bien qu'ça dure qu'un temps
J'irai au bout d'ma quête
Je cherche l'apaisement et j'ai la soif de vaincre
J'le ferai pour cet adolescent les veines ouvertes dans sa salle de bain
Faut y croire chaque matin
Tu t'rends compte, j'vis de ma passion
Faut qu'on s'élève
Ne regarde pas derrière et prends ma main
En plein dans la vingtaine
J'ai l'impression qu'c'est maintenant ou jamais
On va d'l'avant même si les r'grets nous courent après
On pourra dire qu'on l'aura fait
Les autres, ils diront quoi ?
Ils jugeront tel un esprit fermé face à un punk iroquois
On essaye de vivre nos rêves même quand on s'affiche en bas
J'traîne avec des prix Nobel et des mecs pris en flag'
Résultat, des anecdotes sur Fleury, la Santé ou même Meaux
Overdose de Paris, de ces ghettos
Mama lova, Papa lov', que les miens soient garants
J'dois presque tout à mes parents
Y a trop d'amour et c'est flagrant
Épatant, j'vois des bâtards m'envier
Comme moi j'envie d'autres bâtards
Y arriver, c'est difficile ; on laisse du sang sur l’étendard
J'veux mes potes près de moi
Ils savent que j'suis ma bête noire
Il manque N'kruma sur quelques dates, j'dors pas en paix l'soir
À chaque déception, on m'répète que c'est ça, la vie
Même face aux destins écourtés de Moushin et Larami
Très peu d'monde dans mon cercle d'amis et ohhh
Avec, je veux attraper le bonheur
C'est mon lasso, c'est mon paradis
Sensible, mais pas fragile ; beaucoup d'choses m'attendrissent
Tu veux savoir c'que j'ai dans l'bide ?
J'suis la Loire qui s'jette dans l'Atlantique
J'essaye de faire en sorte que chaque jour soit mieux qu'la veille
Pris par la mélancolie, je respire les vapeurs d'mon pote
Il m'avait pourtant promis d’arrêter la beuh indienne
Tu sais, celle qui t'emprisonne dans ton lit
J'lui raconte ma vision d'l'Ecosse
Les plaines plus vertes que sa drogue
Mais pour lui, peu importe
Parfois, j'ai peur de mourir
Incompris comme Artaud
J'recule loin des autres
J'veux pas finir entre le marteau et l'enclume
J'ai laissé mes doutes les plus dangereux sur le tarmac
L’aéroport, théâtre à ciel ouvert
J'veux être le roi du spectacle
Adulé, voir mes blessures se refermer
L'espoir meurt en dernier

Georgio - L'espoir meurt en dernier
Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  

   

Commenter cet article