Jul - N'imite pas

Publié le par Hillslion

.

Hé ouais, mon cousin
WAllah, y a trop d'choses qui changent au quartier
Maintenant, les gens, ils veulent s'habiller en Versace, Louis Vuitton, sac Chabrand
Calibré au quartier sur la place
C’est fin, hein, mon cousin
Les condés, ils nous mettent les bâtons dans les roues
Mais nous, on te barre la route, 135 city
On va tous les rentrer, wAllah
C'est pas grave, wAllah  
On est tous sur le terrain maintenant, wAllah
Niquez vos morts
Maintenant, c'est lacriseomicmek, mon cousin, wAllah
Viens pas au quartier, wAllah ; tu va t'faire tirer dessus, mon cousin

Mode de vie béton, j’trace
C'est la vie, c'est con, mais
Y a pas de Pocahontas
Que des boules à bomber
Contre l'État, c'est l'combat
Combien de frères sont tombés ?
Finis sous pierres tombales
Hmm, non, y a plus de confiance en bas ; oui, j'aurais dû écouter ma mère
Y a des potes à moi qui font les cent pas, je peux pas les aider, j'suis dans la merde
J’ai le cerveau abîmé et je m'en fous de savoir qui m'aime
Je passe mon temps à fumer, je me prends pour Raïkkonen
J'ai pas oublié le temps de l'école : la prof disait "Ça va mal aller !"
Je vais pas te faire du com-com, toi-même tu sais ça va mal m'aller
J’en veux aux flics, au proc', au juge, parce qu'ils ont mis mon frère en taule
Ça m'a marqué : six heures du mat, j'ai les yeux ouverts comme des paraboles
Ne te crois pas plus riche que moi parce que t'as mis le parfum de Jean Paul
Parce que tu roules en Audi en ville ; vitres fumées, tu caches ta folle
Mais je l'enfile, mais j'suis pas le seul ; sur grand-père que je suis pas le seul
Fais pas le sain, au fond t'es sale ; je te pète ton plan et t'as le seum

(x2)
Non n'imite pas, MC reste tranquille
J'te sens stressé comme si sur toi t'avais trente kils'
JUL JUL, crick crick, j'parle aux mic, toujours habile
Dédicace à toutes les prisons d'ici ou d'ta ville

Tu parles de sous, mais tu les coffres ; mais au fond, tu n'as pas tort
Pendant que tu cabres en Fizer, ça s'fait cibler par les miradors
Ça paronoïe, ça sent la douille
Dédicace à Alamine
Recherché, la boule au ventre, devant la daronne, t'as pas la mine
Dédicace des Baumettes, du Pontet jusqu'à la Farlede
Ça fait un cambu, ça prend un mois ; ça ressort, ça fait la starlette
Arah je m'esquive. Me tester ? Ouais, mais qui veut ?
La France entière je vise ; j'me fous des gens, de c'qui me disent
J'fais des rimes de malade ; j'tiens le coup, j'garde la pêche
N’empêche quand ça parle sous, j'me dépêche faut que ça pêche
Des fois, les mots laissent des marques ; fais pas de promesse, démarre
Il fait l'mac, gros ; laisse, démarre ; il est en vespa, on est en T-Max
Range tes loves, sors pas ta liasse, ça t'l'arrache
J’suis en R1 sur ma route, la rage sous l'casque Arai
J’m’en fous d'ta vie, j'suis pas ton père
Parle pas de tes problèmes de femmes
T’avances plus, j'vois que tu coules
J'crois bien que c'est un problème de fan
Désolé, dur d'aller loin quand tu roules en caisse volée
Alors Jul, j'vois que ça avance, ça fait le buzz, hein bâtard
C'est plus l'amour, c'est la jalousie qui t'rend aveugle, hein
Je veux plus voler, parce que j'veux plus geôler
J'veux percer. Pourquoi ? Parce que je veux plus m'les geler
Et j'compte plus les fois où les flics nous ont tous fait cavaler
Cambu, de la cavale au voisin, dix-sept, allô
Allez, tous les plans tombent à l'eau
Un gros majeur en l'air pour tous ces fils de putes
Qui s'mettent à faire un mur quand toi tu vises le but
Cherche plus où j'ai signé, c'est le terter
Liga One, mélange de fou, de mecs qui veulent péter les sous de ta one

(x2)
Non n'imite pas, MC reste tranquille
J'te sens stressé comme si sur toi t'avais trente kils'
JUL JUL, crick crick, j'parle aux mic, toujours habile
Dédicace à toutes les prisons d'ici ou d'ta ville

Jul - N'imite pas
Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  

   

Commenter cet article