Soprano - Post-Scriptum

Publié le par Hillslion

Ouais, j'arrive bébé, 2 secondes, j'finis, j'finis un truc et j'arrive
Ouais, j'viens manger ; ouais, t'inquiète
Alors, par quoi j'vais commencer

Si l'amour des tiens est ta seule quête
Si tu apprends de c'que tu regrettes
Si tu souhaites au monde entier ce que tu te souhaites
Si tu te relèves 11 fois après 10 défaites
Si lorsqu'on t'offre un secret, tu sais te taire
Si malgré ta fierté, tu reconnais tes torts
Si tu sors une larme pour ceux qui te sont chers
Si tu es vrai au milieu de tous ces faussaires
Si tu te vends à ta juste valeur dans ce monde de la surenchère
Si avec peu, tu as le cœur comblé
Si tu trouves l'équilibre au milieu de tous ces déséquilibrés
Si tu te juges avant de pointer du doigt
Si face à l'insulte tu restes courtois
Si face à la maladie, tu restes un homme de foi
Si tu offres de la chaleur à un cœur froid
Si tu crois à la deuxième chance, si tu crois en toi
Même quand ça part dans tous les sens, tu restes droit
Si tu portes c'que Dieu te donne avec le sourire au lèvres
Si tu arroses avec ta sueur tes plus beaux rêves
Alors quoi qu'on dise,
Tu seras un homme, mon fils

Nan, bébé j'ai pas fini, j'fais juste la der, 
Ouais, pour les petits ; j'fais vite, ok

Si pour toi l'amour est un voyage sans escale
Si tu portes le poids de ta famille jusqu'à l'hernie discale
Si tu provoques la baraka quand la poisse t'escorte
Et qu'tu vends de la sagesse sur le marché de la discorde
Si le blabla de ton cœur est ton seul discours
Si la bravoure de tes principes répond aux appels au secours
Si tu évites les vautours qui te tournent autour
Si tu te poses sur une branche qui en vaut l'détour
Si c'est dans tes luttes intérieures que tu gagnes tes combats
Si c'est le mépris et la haine que ton cœur bat
Si t'encaisses les coups bas avec de la hauteur
Si tu pardonnes, mais sans la maladie d'alzheimer
Si tu ne te surestimes pas
Si le regard des autres n'influe pas sur celui que tu portes sur toi
Si le superficiel valorise pas ton habillage
Si ton charme naturel remplit ta trousse de maquillage
Si tu restes à mes côtés dans les moments douloureux
Ce jour où la vie me donnera des coups de vieux
Si tu portes un treillis devant ce petit berceau
Si tu es aussi forte que celle qui te ressemble comme 2 gouttes d'eau
Alors quoi qu'on t'dise,
Tu seras une femme, ma fille
Vous serez des femmes, mes filles

C'est bon j'ai fini
Ah merde, attends 2 secondes, juste un truc, j'arrive

PS : Si un de vous vient de lire cette lettre
C'est qu'il vient d'avoir 18 ans
Donc bon anniversaire, bande de gremlins
Et si j'suis encore vivant
Allez dans ma chambre et faites-moi un gros gâté
C'était papa qui vous aime, bise

Soprano - Post-Scriptum
Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  

   

Commenter cet article