Georgio - No future

Publié le par Hillslion

.

J'aime à penser que j'suis l'pire de tous dans mon asile de fous
On garde le poing levé, la nuit debout
Des jeunes en HP, des flics qui frappent des femmes
Qui tiennent tête, les relations sont pleines de lâcheté
Et si le temps est contre nous, la mort est-elle notre alliée ?
Non, j'pense pas, vu la couleur des chimios
Et la distance que mon père a chialé
Les clowns tristes vont démonter l'chapiteau
On y croit plus à la politique et ses promesses
On s'détruit, on fait d'nos corps des S.O.S
Mentalité obscène pour ma France moyenne qui travaille
On court après l'loyer, même après ses trente ans d'carrière
Fatigué à pouvoir rien faire, si c'n'est brasser du vent
À couler sous les dettes à force de larmes et de sang
On transforme en chaque semaine en l'ascension d'l'Everest
J'balaye les mauvaises nouvelles devant ma porte
Si le bonheur passe, j'le séquestre

(x2)
Avenir, y a plus personne pour sécher tes larmes
Face à tes discours, on a baissé les bras
C'que tu proposes, on n'y croit plus, ici c'est "No Future"
On préfère l'overdose ou bien foncer dans l'mur

Y a ma jeunesse qui dans les bars titube
L'alcool nous manipule si facilement
Souvent, nos projets prennent trop d'altitude
J'détruis tout c'que j'crée, rarement j'me laisse guider
La course contre le temps inspire à abandonner l'envie d'respirer
Les étoiles vendent de l'illusion à des gamines trop vulgaires
Y a plus qu'la prostitution dans nos quartiers populaires
Et sans doute nos pensées quand on voyage de gares en gares
Même si parfois j'te promets qu'être trois dans sa tête c'est pas rentable
Je sais pas si j'y crois, mais j'aime bien y croire
Quand tout est noir, quand tout  est noir
Je sais pas si j'y crois, mais j'aime bien y croire
J'fais que douter d'moi quand tout est noir

(x2)
Avenir, y a plus personne pour sécher tes larmes
Face à tes discours, on a baissé les bras
C'que tu proposes, on n'y croit plus, ici c'est "No Future"
On préfère l'overdose ou bien foncer dans l'mur

Amour, brûlures, espoir, c'est l'unité, voyage
La fraternité, Anatole, les étoiles, la densité des arts
Je sais pas si j'y crois, mais j'aime bien y croire
Quand tout est noir, quand tout est noir
Je sais pas si j'y crois, mais j'aime bien y croire
J'fais que douter d'moi quand tout est noir

Georgio - No future
Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  

   

Commenter cet article