Gradur - Bigo

Publié le par Hillslion

version cd

.

Comme never and ever
Comme never and ever
Comme never and ever, and ever, and ever, and ever, and ever

Quelques embrouilles, quelques disques d'or
Barbu comme Harden, je suis ailier fort
Je baise maman pendant que bébé dort
Je lui ai mise dans le cul, elle a saigné fort
Putain, à chaque fois que je suis bourré
J'ai envie de les fourrer comme un curé
Shoot au buzzer, hein, comme Curry
Le savoir est une arme, fuck le furet
Je baise la mère à François et sa politique
Je lui paye un SMIC s'il me taille une pipe
Narcotique, semi-automatique
Je trafique le soir, je suis narcoleptique
J'ai vu même des grands taffer pour des petits
On fume du shit, poto, fuck les psys
Des dealers, des guetteurs, des grossistes
Sur le rrain-té, on a le sens du collectif
J'amène gova chez Collomb pour car wash
On n’oublie pas 400 ans d'esclavage
L'argent est sale comme ma peau
Je vais blanchir chez Walter White à la station de lavage

(x2)
Poto, le bigo a sonné
Poto, le bigo a sonné
Poto, le bigo a sonné
Je suis de retour, fils de putain, vont-ils assumer ?

J'ai un peu de ce-for, je peux t'en donner
Il m'en reste aussi si tu veux cogner
La vie de ma mère, que des pédés
Ils t'oublient comme Julien une fois qu'ils ont percé
Les meufs en 2016 sont devenues trop malines
Elles reniflent les grossistes mieux que la brigade canine
Belek à Griselda Blanco, même les putes peuvent devenir reines du cartel de cocaïne
Si ma bite est dure, il faut que tu la suces
L'hiver est rude,  mais l'alcool est russe
La chatte à Marine, je lui ferais pas de cunnilingus
Qu'elle crève d'un cancer de l'utérus
J'ai doublé ces MCs, c'est dommage
Leurs ventes sont en baisse comme le chômage
2.0.16, on les baise
Que le rap français repose en paix, je lui rends hommage
Tes négros sont vrais comme des faux nibards
Marche avec moi, s'il te plaît, poto, me salis pas
Je viens d'Afrique comme la misère, je le renie pas
Maintenant, tu sais pourquoi j'ai vidé le minibar
Je vais baiser la mère de l'enfant de Wiz Khalifa
Ma bite dans du beurre, mon négro, je fais des galipettes (Je fais des galipettes)
Pour allumer le calumet de son tard-pé faut plus que des allumettes
Tu veux percer dans le me-ga, faut me sucer, fils de pute, y a pas de remède

(x4)
Poto, le bigo a sonné
Poto, le bigo a sonné
Poto, le bigo a sonné
Je suis de retour, fils de putain, vont-ils assumer ?

Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  

   

Commenter cet article