Jul - T'as coulé

Publié le par Hillslion

.

Tu branches la femme à ton ami
Tu paranoïes, crois qu'on te l'a mise
T'es passé du shit à la coke
Tu voles ta propre famille
Tu vis pour le regard des autres
Tu fais pleurer ta mère
Tu fais l'vendeur d'hommes
Pour une folle, tu frappes untel

Tu branches la femme à ton ami, t'as coulé
Tu paranoïes, crois qu'on te l'a mise, t'as coulé
T'es passé du shit à la coke, t'as coulé
Tu voles ta propre famille, t'as coulé
Tu vis pour le regard des autres, t'as coulé
Tu fais pleurer ta mère, t'as coulé
Tu fais l'vendeur d'hommes, t'as coulé
Pour une folle tu frappes un tête, t'as coulé

J'trouve l'inspi à la place
Entassé dans la caisse
J'arrive dans le rap comme un casse
Pendant qu'les schmits tournent dans la tess
J'suis franc, j'me voile pas la face
J'ai une femme, j'ai pas la laisse
Fais pas l'ami quand je sors la liasse
Comme dit Houari, fais pas la hass
J'roule pas en Carrera S
J'suis posté, j'les vois passer
Voilà c'est Ju-Ju-Jul qu'arrive pour tout casser
Fais pas l'con, tu gâches ta vie
Au quartier, on t'appelle "cavé"
T'étais bien, pourtant tu te postes
Tu cries "ARAH" à l'AKV
Marseille, c'est crapuleux ; ça gratte en Birkenstock
J'ai vu où y avait du shit, d'la beuh, c'était pire qu'un stock
Tous mes potos sont rentrés, ça m'a fait pire qu'un choc
De m'retrouver seul à devoir effriter l'choc
1-3-5 sur la plaque
Mon flow un coup d'bat
Petit, regarde pas d'travers
Tu vas te manger un coup de casque
Ça roule le soir dans ma ville
Grosse moto, casque AGV
Ça m'rappelle les concerts, tout le quartier au KGB
Dédicace à Fabio, à Azzedine ou à Lamine
La musique me fait bander, j'suis trop content, moi, quand je la pine
Y a plus de confiance étendue
Couteaux flingues sous le canapé
J'vois des scènes de fous
C'qui fait qu'ça m'pousse à rapper
L'OPJ te questionne
L'amitié n'existe plus
Le juge déballe ta vie ; putain, quel fils de pute
Ça m'met la boule au ventre d'voir le TDM débouler
Habillé tout en noir, c'est un tueur ou un poulet ?
Eh, va te faire enculer ; motard, tu refusais un tête
Putain, ça se fait pas, c'est comme refuser un pète
Wesh le clin's, il t'faut quoi ? Tu veux un feat ou de la beuh ?
Tu fais le mac quand t'es à plein
Tu cours ta mère quand t'es à deux
Pour être craint, crois-moi, elle sert à rien ta muscu
Sors le pe-pom, y a plus dégun
Écoute, j'en ai vu plus qu'une
Fais pas la misère aux gens, que ça soit un cramé ou un boj
Qu'il soit en Vans ou en Dolce
Pour mes potos en cellule, bouge le bras de l’œilleton
Tout le quartier aux Baumettes, voilà le titre du feuilleton
Le Sheitan m'a fait du pied, sur ma mère qu'c'est pas passé
La police nargue, voilà pourquoi les petits se cachent pour les caillasser
Si l'amour donne des ailes
Dis-moi qui va me les passer
Fais gaffe, ton pote dans l'uniforme, les menottes il peut te les passer
Les petits volent pour le style
Les grands braquent pour la survie
Les mères sont découragées
On voit de moins en moins d'sourires
Fais pas le mac pour pas un
Après, c'est ta famille qui pleure
Imagine-toi dans ta tombe, ton petit frère qui jette des fleurs
Imagine-toi en cellule, voir ta famille galérer
Pour tes embrouilles bizarres, celles où tu disais j'm'en bats les reins
Moi, c'est Jul, j'ai pas d'R1
Au quartier, j'fais pas le parrain
T'sais qu't'as ta famille derrière quand tu dis j'vous prends un par un
Donne pas d'gos, fais pas de carottes
Pour un rien, n'mets pas de calottes
Fais gaffe, demande à Soso, au quartier, ça devient Call Of
J'ai plus d'amour j'suis à sec
Pété sur l'autoroute A7
J'pense encore à mon ex
J'connais même pas sa vraie facette
Mais t'inquiète, j'suis pas seul
Derrière moi, y a mon équipe
Si t'as un problème, viens me voir
Si tu crois que j'fais le voyou dans mes clips
Tous les jours illicites
Tu vis la bac sur tes cotes, cotes
Mes potes rentrent tout mais ressortent les pecs comme des coqs coqs
Les petits grandissent, ça passe du cambu au braco
J'suis content quand je les vois passer du Ju-ju-jul dans la vago
Va demander ça à un co-cellulaire
Au fait, je n'ai plus de nouvelles, passe-moi son cellulaire
J't'avoue, j'dors plus la nuit, j'vois même plus le temps passer
J'crois qu'j'vais plus dormir tant que j'ai pas amassé
J'suis tombé de haut ; j'ai vu personne pour me ramasser
J'ai geôlé, j'étais trop content quand ils m'ont rendu mes lacets
T'es mon ami, j'vais pas te le répéter
On n'se parle plus, tu m'manques
Ça va faire deux ans que tu t'es fait péter
J'me mentirais à moi-même
Si j'dirais que j'ai une belle vie
Pour m'évader, j'trouve une belle vue
Accompagné d'une belle fille
Vois les vies qu'on mène, les journées sont stressantes
J'déguste la vie, poto, comme ce mec qui s'est pris sept ans
Avenir étrange ; on a rien, on dépense
Tu m'vois tout brave hein, tsss
En buvette, je pense
Comment je vais finir ?
Si j'perce pas dans le rap, qu'est-ce que j'vais devenir ?
Tu veux mon avis ? Respecte ta mère, porte-lui ses courses
La vie est courte ; peu à peu, on s’essouffle
On s'aime, on rit, on se trahit, on s'fait la guerre
On s'dit "je t'aime" mais c'est mort ; nous deux, y a plus rien à faire
Chez moi, c'est la mode, même les petits braquent
Encore ce matin, un petit s'est fait péter avec des plaques
On lâche pas le quartier, mais le quartier va nous lâcher
Comme ce poto sous vitres fumées qui vient pour te kalasher
Respecte mon rap, les vrais m'ont dit "faut pas lâcher"
J'me suis fait connaître tout seul
J'posais chez moi à la chien

(x2)
Tu branches la femme à ton ami, t'as coulé
Tu paranoïes, crois qu'on te l'a mise, t'as coulé
T'es passé du shit à la coke, t'as coulé
Tu voles ta propre famille, t'as coulé
Tu vis pour le regard des autres, t'as coulé
Tu fais pleurer ta mère, t'as coulé
Tu fais l'vendeur d'hommes, t'as coulé
Pour une folle tu frappes un tête, t'as coulé

Jul - T'as coulé
Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  

   

Commenter cet article