Niro - Mama t'avais raison

Publié le par Hillslion

.

Mama, t'avais raison
Ouais, mama t'avais raison
Mama, t'avais raison
Ouais, mama t'avais raison
Mama, t'avais raison
Hé ouais, hey, hey

Ma mère m'a dit : "mon fils, le hasard n'existe pas"
Avant mes premiers pas, je voulais marcher, mais je pouvais pas
Je regarde les autres à l'école fuir leurs parents comme la peste
Tout ce que je voulais, c'était voir ma mère mon père dans la même pièce
J'ai trainé pendant des années,  solo dans les rues de ma ville
L'impression d'être condamné, vivre malheureux à vie
Me revoilà dix ans après, devenu violent pour de vrai
Vos mères nous voient de loin parce que le haram nous suit de près
À l'âge de quinze ou seize, une cinquantaine sur le banc
On allait dans leur cité pour tabasser leurs grands
C'était pas gratuit, en effet, le poto s'est fait mêler
J'ai vu plus de violence dans la vraie vie qu'à la télé
Ce sera pas pour bricoler si on doit sortir les outils
Mineurs, on envoyait des gens dans le coma pour des broutilles
On a volé, on a bicrave
Pas pour faire de la pub
J'ai grandi dans la ZUP donc j'ai grandi dans la stup, ouais
Aveuglé par la fumée, j'ai vu le temps se consumer
Consommer pour me consoler, je rêve d'être riche au fond du tro-mé
Je pensais à tout ce qu'on a raté, le temps perdu sur le rrain-té
À regarder tous ces blindés passer en gros gamos vitres teintées
Ils rêvaient d'avoir leurs diplômes, je revais de braquer la Brinks
Acheter une villa à ma mère, mettre la famille à l'abri
Mais le réveil est brutal, gros
Ouais, le réveil est brutal
Mama m'a dit : "c'est la vie"
Dehors, je suis mieux qu'à la maison
Mon soce y perd la raison
Il m'a dit : "je suis malheureux, j'étais mieux quand j'étais en prison"
Ainsi va la vida
Je regarde les voitures brûler
Et je les brûle à mon tour pour dire au monde de se faire enculer
Dans le halal, on me regarde chelou ; dans le haram, congratulé
On traînait tard entre nous, je voulais pas être adulé
Moi, j'avais pas de père, pas de grand frère et pas de flingue
Mama, j'ai mes raisons de monter en l'air ces baltringues
Et j'ai du mal à me raisonner, calcule pas n'importe qui
Ils font les 'chants, on les connaît
On sait qui a peur de qui
Poto, je leur ai pardonné
Je n'avais que mes couilles et mon schlass, gros
Ouais, mama, t'avais raison
Mama, t'avais raison
Mama, t'avais raison
Mama, t'avais raison
Mama, t'avais raison

Tu perds le sommeil quand ça joue les caïds
Mama, t'avais raison
Rendors-toi, j'ai compris ; ouais, ça y est, j'ai grandi
Mama, t'avais raison
Mes deux fils, mes amis, ma famille, c'est ma iv
Mama, t'avais raison
J'ai graillé ; ouais, j'ai maillé, mais jamais j'ai trahi

Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  

   

Commenter cet article