Oliviz Ruiz - La Dame-oiselle

Publié le par Hillslion

Mon oiselle a pris du retard
Pourtant, j'ai prié chaque jour
Sur son vol, trop de brouillard
Elle a dû faire un gros détour

Mon oiselle est arrivée
Mais sans cadeau pour moi
Cette conne a dû le faire tomber
Je vais vérifier sur le toit

En attendant, je rêve à ce genre de gens, qui
Qui laissera s'éteindre en moi la jeune fille
Ce petit talisman pour que mon être s'assemble
Tout ce que je voudrais, moi,
Serait qu'il te ressemble

Les cloches ont sonné tôt
J'ai foncé dans la cour
Mais mon ventre était plat
On m'avait joué un tour

En attendant je rêve à ce genre de gens, qui
Qui laissera s'éteindre en moi la jeune fille
Ce petit ouragan pour que mon être s'assemble
Tout ce que je voudrais, moi,
Serait qu'il te ressemble

J'ai cherché absolument partout
J'ai fouillé toute la maison
Et sur le pas de ma porte
D'une rose, l'embryon
Je l'ai glissée sous mon oreiller
Pour qu'elle éclose, pour la couver
J'ai fermé les yeux très fort
Croisé les doigts à en briser
Mes phalanges

J'ai invoqué les dieux, le ciel
Et les anges pour qu'à mon réveil
Soulevant le lit de ouate
J'y trouve un petit toi

En attendant, je rêve à ce genre de gens, qui
Qui laissera faner en moi la jeune fille
Pour faire une maman
Et que mon être s'assemble
Tout ce que je voudrais, moi,
Serait qu'il te ressemble

Tout ce que je voudrais, moi,
Serait qu'il te ressemble

Oliviz Ruiz - La Dame-oiselle
Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  

   

Commenter cet article