Damien Saez - C'est la guerre

Publié le par Hillslion

Des bombes à l’Occident, puis des bombes à l’Orient
Puis le sang sur la terre, oui, de mon Bataclan
Peuple enculé Facebook toujours collaborant
Les enculés Twitter, ouais, qui violent nos enfants

Populaire qui fatigue, populaire fatigué
Populaire illettré, populaire condamné
Vont les prédicateurs pour vendre à bon marché
Aux amputés du cœur la salade du sacré

Ouais, toujours qui s’engraissent ceux-là du bon côté
Toujours les mêmes messes sur leurs chaînes de télé
Les fils du Bataclan, oui, sont morts fusillés
Y a des Kalachnikovs aux terrasses des cafés

Pour toujours plus de sang, pour toujours plus d’argent
Il est mort le printemps, il est mort le printemps
Au vent des continents, toujours les contingents
Vont les sécuritaires et les bombardements

Les civilisations, puis les chocs des cultures
Sur les réseaux du fric vont les gens qui s’injurent
Entre le terrorisme et puis les terrorismes
Toujours un point commun, ouais, le capitalisme

De l’accessoire toujours, ben oui monsieur faut vendre
Pour les peuples factures qui n’ont plus qu’à se pendre
Pour les peuples misères épilés du cerveau
Allez, connecte-toi à ton réseau, blaireau

C’est la guerre
C’est la guerre, oh oui, du dieu l’argent
Qu’ils jurent sur la Bible ou bien sur le Coran
Au drapeau désespoir d’Orient ou d’Occident

C’est la guerre de l’or noir
C’est la guerre de l’or noir qui a tué nos enfants
À la bourse, ça monte ; à la bourse, ça descend
Quand un avion explose, sûr, ça fait de l’argent

Aux actionnaires du monde sûr, aux rois bien-portants
Et toi, tu collabores enfant de ta patrie
Aux fascismes en tous genres gangrénant mon pays
Tu fais faire du pognon aux violeurs de printemps
Tu fais faire du pognon à ces violeurs d’enfants

C’est la mort des idées, c’est la mort du français
Dans tes salles de concert, y a des gens fusillés
Mais toi, t’es pas complice ; non, toi, t’es révolté
Pour ton propre suicide ; ouais, toi, t’es connecté

C’est la guerre
C’est la guerre, oh oui, du dieu l’argent
Qu’ils jurent sur la Bible ou bien sur le Coran
Au drapeau désespoir d’Orient ou d’Occident

C’est la guerre de l’or noir qui a tué nos enfants
C’est la guerre de l’argent
Toi, le peuple cochon ; toi, le peuple mouton
Ouais, c’est toi qu’on égorge, ouais, pour faire du pognon
Pour le prix du baril, pour le cours de l’action
Toujours vers l’abattoir, triste peuple de cons
Toujours vers l’abattoir, triste peuple de cons
Toujours vers l’abattoir, toujours vers l’abattoir
Toujours vers l’abattoir, toujours vers l’abattoir

À la bourse, ça monte ; à la bourse, ça descend
Des bombes à l’Occident, puis des bombes à l’Orient
Et le sang sur la terre, et le sang sur la terre
Twitter pour nos enfants

Damien Saez - C'est la guerre
Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  

   

Commenter cet article