Gradur - Los Santos

Publié le par Hillslion

Le Sheguey, ouais, ok

Poto, ça a pas commencé, c’est déjà fini
Mon flow se transmet plus vite que syphilis
Le bob’zer a fait des bébés dans tout Beriz
Bameli to teki, on s’barre un lundi, jour de perquis'
J’suis aux lettes-toi, à Phucket, dans une suite, trop loin d’toi
Disque d’or, pas qu’un buzz, 50K, remets-toi
Mes potos font monnaie
Déter’ de janvier à décembre, tu connais
On enchaîne les ‘tasses et les contrats
Les showcases, la de-wee, la codé'
Putain, j'suis trop fonce-dé
Tu m'as sali, moi j't'aimais
Mais nique sa mère, négro, t'es pas mon rent-pa
Mais comme j'ai un cœur, si tu tombes
J't'enverrai, oui, peut-être quelques mandats
La street a tout gâché, mais le rap m'a sauvé
J't'ai banni d'mon entourage parce que t'es mauvais
Allez, porte tes couilles, salope, arrête d'aboyer
Aujourd'hui, j'm'en tire mieux sans toi ; qu'est-c'tu croyais ?
Qu'est-c'que tu croyais ?
À force de sucer, dans mon sperme, tu vas t'noyer
Versace, Zanotti, Bugatti dans l'pe-cli
Mais les poches sont vides quand il faut payer l'loyer
J'touche pas la coco, non j'préfère la weed
N'ayez aucune crainte, la mixtape arrive
Toutes sortes de broliques, de bolides, de folies
De copies, de freestyles pour faire kiffer tous tes acolytes
J'reviens déter' comme à l'époque des "Sheguey"
Tous ces fils de pute, au début, ils s'moquaient
Aujourd'hui j'ai percé, enculé ; ton rap game dans l'arène
Comme Crixus au-dessus d'la mêlée
Ciroc dans mon verre, oui, j'suis fêlé
Tess contre tess, allez venez
Ko beta massasi bisso niosso ramasse les douilles nama bele
Mbata, mbata makila na zolo
Oui, j'suis un soldat, poto j'me fais seul
La blanche dans les narines, bleu comme la marine
Vert comme ma de-wee, marron au goulot
La chatte à Marine, jamais je n'chavire
À bord du navire, et toi, tu coules
Dans un cinq étoiles, retour de te-boî
J'lui crache au faciès, et là j'désaoule

L'inspi' à 2Pac et le flow à Migos
J'leur ai laissé quelques ecchymoses
Venu dans l'game pour prendre des billets mauves
Oui, j'm'en bats les couilles d'la chatte à Kate Moss

Yesterday, I killed a nigga
Oui, j'suis déter' comme un cowboy du Texas
Carl Johnson, j'leur fais la rre-gue
On allume au Uzi à Los Santos, le gang des Ballas
Le gang des Ballas
J'ai caché mon butin comme Tony dans Palace
Ils veulent test, ils sont malades
Un chapeau sur la tête comme JR dans Dallas
Deux mains sur l'instru comme au volant
Des rappeurs, des sangsues trop collantes
On leur donne la force à tous ces fils de pute
Et ils oublient une fois qu'ils décollent
Maman m'a dit "Fais la maille, ne t'occupe pas des autres"
C'est pas des hommes, ils ont un clito à la place du zeub

(x2)
L'inspi' à 2Pac et le flow à Migos
J'leur ai laissé quelques ecchymoses
Venu dans l'game pour prendre des billets mauves
Oui, j'm'en bats les couilles d'la chatte à Kate Moss

Soldat Ryan et ses renégats
ShegueyVara va faire des dégâts
J'suis en Ligue 1, ils sont reléguables
J'prends ton rrain-té comme un hooligan
Contre les douaniers, on arrache les barrages
T'es pas un gangster, arrête ta mascarade
Guevara Che, poumons arrachés
La mort ou tchitchi, j'vais t'kalasher

J’suis aux lettes-toi, à Phucket, dans une suite, trop loin d’toi, 
Disque d’or, pas qu’un buzz : 50K, remets-toi
J’suis aux lettes-toi, à Phucket, dans une suite, trop loin d’toi, 
Disque d’or, pas qu’un buzz : 50K, remets-toi
Remets-toi, remets-toi, remets-toi, remets-toi, remets-toi...

Gradur - Los Santos
Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  

   

Commenter cet article