Aladin 135, PLK et Lesram - Hiver

Publié le par Hillslion

Les gars, ce soir, je n'dors plus
J'ai l'seum tant qu'le cou de ma mère ne sera pas couvert d'or pur
Hall du bat' recouvert d'ordures
La laisser là-bas, c'est une torture
Les gars; je tiens à peu d'choses
Pas d'argent beaucoup d'problèmes
Je sais que j'peux compter sur peu d'soss
Je ne vis que par des rêves, des promesses
J'fais disparaître les rettes-ba comme Houdini
C'est vrai qu'avec la fumée, on oublie vite
On réfléchit à rien comme des coquilles vides
Les condés s'font caillasser car dans la merde y en a trop qui vivent
Mes potes sont loin d'être rital
Mais ils t'vendront quand même le parmesan
La sanction est inévitable
Les juges font glisser mes potes comme au mois de décembre
Le flic parle mal, il sait que je l'aime pas
On est 1 500 dans la salle et je me sens henda (henda)
La voiture est allemande, ma brune est charmante
J'passe la sixième, j'crie "Guten tag"

Au final adieu, je préfère rester solo tout l'hiver
Quand je te regardais, les autres filles je les trouvais si laides
Au final adieu, je préfère rester solo tout l'hiver
Je préfère rester dans ma bulle et éviter les migraines

(x4)
J'vais rester solo c't'hiver-ver-ver
À consommer toute ma verte, verte, verte

Dehors, j'ai vu de près tous les vices et tous les maléfices
Tu fais genre que ça va, mais je sais bien que t'es mal au fond
Le monde est sans pitié, décision pipée
J'ai envie de quitter, gros, j'aurai aucun mal à le faire
C'est l'averse et tu le ressens dans mes versets
Pour moi, c'est quitte ou double, et je vais choisir le verseau
On veut juste s'en sortir, c'est pour ça qu'on parle de percer
Si tu savais comment j'm'en battais les couilles dans l'berceau
J'ai froid c't'hiver et la tête qui tourne
Quand je les vois parler de choses si futiles
J'avais pas le mis-per mais une gov qui bouge
Fallait travailler monsieur l'agent, est-ce que tu piges ?
Est-ce que tu piges ? Faut pas rigoler
Ça s'trouve, tes enfants seraient véner qu'on soit prisonniers
Tu veux un bif, tu veux me michtonner
Mais tu sais pas que j'm'en fous de rester isolé
Ma belle, j'ai des douleurs qui ne peuvent pas cicatriser
Quand je te regardais, les autres filles je les trouvais si laides
J'étais bien avec toi, mais je sais que tu m'idéalisais
Au final adieu, je préfère rester solo tout l'hiver

Au final adieu, je préfère rester solo tout l'hiver
Quand je te regardais, les autres filles je les trouvais si laides
Au final adieu, je préfère rester solo tout l'hiver
Je préfère rester dans ma bulle et éviter les migraines

(x4)
J'vais rester solo c't'hiver-ver-ver
À consommer toute ma verte, verte, verte

Si ça va pas, j'parle aux reufs, j'parle à l'équipe (Bende Mafia)
C'est pour l'9-3 ma pépite
310 que d'la ppe-fra ça débite (ça débite, enfoiré)
Ça débite même quand la prod' est trop lente
Chez nous, la drogue est collante
Mec instable, pète un câble, la proc est violente (sale pute)
Étonnantes sont les routes qu'on prend pour en venir à nos fins (pour en venir à nos fins, certains ont payé l'prix cher)
Peu veinards en effet, on est véners, on a faim (on a la dalle)
Pour te faire signer des contrats, ils seraient même prêts à couper ton bras
Je sors, j'baisse ma capuche
Dehors, j'reste à l'affût, les deux pieds sur le béton froid (enfoiré)
Poto, j'ai fait mon choix, ramène tes rappeurs, j'les enquille tous (ramène, j'les enquille tous)
Quartier rempli d'choufs, 
Rien dans l'nez toujours anti-shnouf
J'ai sauté du ***
Entre ceux qu'ont la pêche et les gens qui souffrent
Entre soleil et vent qui souffle
Les grands qui poussent, on a de la ppe-fra, les ients-cli toussent

----------------
*** paroles manquantes

Aladin 135, PLK et Lesram - Hiver
Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  

 

Commenter cet article