Médine - Allumettes

Publié le par Hillslion

.

Quand t'allumes un feu
Ne dis pas "c'est la faute aux allumettes"
Ils ont ouvert le feu
Ils ont pris une centaine de nos âmes humaines
No drama, no more
C'est vos guerres, mais nos morts
J'te l'répète encore : l'amour des siens, c'est pas la haine des autres

Poses-toi, confort
C'est le morceau fleuve
Je vais dérouler comme quand j'ai commencé le rap
Le stop au crache fort
Je t’entendrai ap'
Quand tu m'diras : "ton son c'est comme la Cellera"
Je n'inventerai rien, j'viens pour inventorier
T'as vingt ans de théorie, j'ai vingt ans de rrain-te
Tu ne m'apprendras rien si les chiffres ont parlé
Ta radicalité n'est qu'un tigre de papier
Tu te fais des mes-fil comme sur la VOD
À ces deux extrêmes, j'suis pas inféodé
Quand j'rentre au comico, t'es innocenté, et Nico Sarko est rétro-commissionné
Ce qu'ils font d'une main, ils le défont de l'autre
Ils combattent les extrêmes avec l'argent du Golfe
Je fustige leur cinquième colonne et ces pseudos muslims qui se croient dans Call Of
Djihadistes et hauts fonctionnaires
Sont les deux faces d'une même pièce
Et il y aura bientôt deux enfers
Si ces chiens rentrent au jardin d'Eden
Moi, j'appelle pas ça le progrès
Un cannibale qui mange à la cuillère
Ils sont bonnet blanc, blanc bonnet
On est pot de terre contre pot de fer

(x2)
Quand t'allumes un feu
Ne dis pas "c'est la faute aux allumettes"
Ils ont ouvert le feu
Ils ont pris une centaine de nos âmes humaines
No drama, no more
C'est vos guerres, mais nos morts
J'te l'répète encore : l'amour des siens, c'est pas la haine des autres

Comme une boîte aux lettres sur un cimetière
J'continue de délivrer mon message
Il y a aucune raison que j'désespère
Ben Laden écoutait Enrico Macias
Tu m'caresses dans le sens de la peur
J'me coiffe la barbe à rebrousse-poil
Tu serais incapable de m'distinguer d'Abdeslam d'Eagles Of Death Metal
Et le pire d'mes frères, j'l'aime ongles et bec
Qu'il soit de Saint-Denis ou de Molenbeek
C'est pour les Boulehya, les Boulehyette
Du numéro d'écrou au numéro de SIRET
La téloche, miroir aux alouettes
Tu suis ce qu'elle te dit à la lettre
J'te le répète : si t'allumes l'incendie, ne dis pas que c'est de la faute aux allumettes

(x2)
Quand t'allumes un feu
Ne dis pas "c'est la faute aux allumettes"
Ils ont ouvert le feu
Ils ont pris une centaine de nos âmes humaines
No drama, no more
C'est vos guerres, mais nos morts
J'te l'répète encore : l'amour des siens, c'est pas la haine des autres

Médine - Allumettes
Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  

   

Commenter cet article