Jul - Lacrizeotiek

Publié le par Hillslion

.

Ils ont mis un contrat sur l'instru, appelle-moi l'tueur à gages
J'ai dribblé le gardien, y a plus qu'à rentrer dans la cage
J'arrive en dérapage avec les p'tits qui pètent la tâche
Alors, tu voulais jouer à la vache
J'suis pas comme vous, j'sniffe pas la mâche
Sous GreyGoose, faut qu'j'ralentisse
Faut qu'j'ralentisse, faut qu'j'ralentisse
Pendant qu'les grossistes parlent en kil'
Toi, tu parles en 10
2017, y a pas, faut tout niquer
J'rappe pas pour niquer, encore moins pour finir broliqué
Ça décapote, ça roulait tant entre nous, pas trop d'politesse
Quelle adrénaline quand on mélange alcool-vitesse
J'ai pas la tête à te dire, moi, ce qui ne va pas
Tu as fait la pute, je l'sais déjà, si tu crois que ça se saura pas
Là, j'pète un cable parce que j'veux vivre sur l'sable
Ça m'paraît fabuleux, rap à l'ancienne comme Fabolous
Des trous sur ma blouse et même pas j'culpabilise
Toujours avec le couz' quand j'monte à Bériz
Eh arrêtez, arrêtez !
C'est la voix du flic que j'ai entendu avant de m'arrêter
Là, c'est l'été, c'est l'été !
Tu peux m'voir sur l'Jarret en train d'écouter d'la variété
J'écoute du Renaud dans l'Audi
J'freestyle, on m'applaudit
J'suis en fumette et chez moi j'rigole même sur mes parodies
On va essayer d'miser dans la sappe
On va pas cracher dans la soupe
J'ai l'vent en poupe, les faux m'guettent à la loupe
Et quand j'suis pas là-là ; toi, j'vois que tu tenenew
Et quand j'suis pas là-là
Mais où tu vas mon cousin, au casin' avec tes mocassins ?
J'fais une blague sur Joe Dassin, j'me casse la tête avec des mots pas simples
J'ai braqué la SACEM avec Tchikita l'an passé
Ce son, c'est comme une gifle, tu vas finir les dents cassées
Au quartier, on respecte, on s'écarte, on laisse les gens passer
Quand il fait froid, on s'parle de caisse en caisse, tous entassés
À Marseille, on a la plage, on a l'OM, on a les Baumettes
J'ai vu que le monde change, j'ai vu qu'les filles aiment pas que les beaux mecs
J'ai vu que tout s'achète, elle a mis du shit dans sa ch****
J'sais que ça attend ma chute, alors j'nique tout autant que j'peux
Arrête de chanter, on se reverra seul à seul
Pas besoin de faire de la sale, des mecs s'cagoulent, montent sur la selle
MC sur la sellette, Ju-Ju-Jul s'élève
J'suis pas l'maître, j'suis pas l'élève
J'suis pas trop bisou-bisou, j'sais pas où elle met ses lèvres
J'm'en fous que j'suis célèbre
On m'appelle l'OVNI ; J.U.L., retiens ces lettres
High kick dans les joues ; j't'envoie dans les choux
Et je m'en bats les choses, j'ai même du shit dans les shoes
Alors comme ça, toi t'as le flouze ; alors comme ça, toi t'as le 12
Alors comme ça, elle a le blues
Moi, j'me propulse si j'ai Pro Tools
L'argent, on l'veut tous, Kamehameha le couz'
Poussez-vous tous, poussez-vous tous !
J'fume la fin du grinder et je tousse
Il m'a mis la frousse, faut qu'je fasse doucement
Il est fou ce monde, et depuis tout ce temps, si t'écoutes tout ce qu'on dit
Tu diras : « il vient d'où ce con ?  »
Et rien que parce qu'on fait du rap, ils croient tous qu'on tire
Et en taule, mes potes m'ont dit : « tout se quantine »
J'fais un feat avec Cheb Khalass à Constantine
Et il faut tous qu'on s'en tire
Mais personne s'aime, tout le monde s'enterre
Pour des centimes, sur le net, ils m'ont descendu
11 albums en 3 ans, dis-moi qu'est-ce t'en dis ?
Là, sens-tu ? Là, j'accentue
Pourtant, j'aurai pas sorti les armes, juste la ceinture
J'suis venu au stud' pas pour blaguer, faut qu'je fasse un tube
Déter' comme au charbon, quand tu passes un tube
Ça forme des clans ça se dit frères et ça s'entube
(Ça forme des clans, ça se dit frères et ça s'entube)
Quand j'débarque à Paris, ça sent l'Sud
L'impression que la poisse me colle comme une sangsue
Dis-toi que j'suis rien sans son
Là, j'suis au quartier avec tout le monde
Y'a pas longtemps j'étais sur France 2 avec Véronique Sanson
Et j'suis posé, là, pas loin du quartier
J'traîne avec ma bande, on dirait même pas un artiste
Tout le monde veut le million, la villa, la femme parfaite
La miss cherche le luxe, elle aime ça, elle est refaite
J'suis fait d'or et de platine et j'ai jamais fait le king
Y a pas de bling-bling, on aime le bruit du bree-bree
Qui dit que j'suis dead ? J'me promène
Ma bocca sur l'appui-tête
Et j'fume un pét' ; le cou dehors, je fais le zgeg
J'te colle au cul, faut qu'tu t'lèves
J'suis vénère, bref, j'taffe même en grève, y a pas de trêve
C'est sombre, j'ai déjà vu cette action dans un rêve
Je perds la vue, crois pas qu'je kiffe
J'perds des potes, j'fais la diff'
Toi, tu perds les cheveux parce que t'as trop fait de déf'
C'est pas parce que t'es le plus costaud que t'es le chef
Mon pote me dit : « frérot, vas-y là, si c'est une hyène »
J'ai plusieurs goûts, j'aime espagnoles et siciliennes
Et j'ai l'air triste comme un guitariste
Je supporte pas les journalistes
Ils montrent leurs questions avant et ils te sortent des trucs qu'y avait pas dans la liste
Elle danse sur la piste
Elle est en mini-jupe, elle croit que tout le monde la piste
J'suis comme ton pote, j'aime le bruit des KTM
J'ai assez de soucis, garde tes 'blèmes
J'ai pas trop l'temps, l'heure qui tourne sur ma montre
Je m'en fous de ta vie, je m'en fous de la sienne et de la mode
Lacrizeotiekmek
Ça va, le sang ? Impec'
À part que, ils viennent toujours nous faire chier les dek
Toujours oser, toujours posé
Suffit d'ouvrir la bouche pour se faire arroser
J'suis explosé, exposé
Les civils tournent, frérot, ils m'ont donné la nausée
Hé, va te coucher ; si je vise, j'vais te toucher
T'entends pas, t'es bouché ? L'instru, j'la saigne comme un boucher
J'la fume comme un bout d'shit
J'fume tellement, tellement que presque il va sortir d'la beuh quand j'vais me moucher
Alors, on dit quoi ?
Alors on dit que dans l'secteur c'est dur d'ouvrir un charbon car y a trop d'indics
Qui appellent les flics... si au moins, ils toucheraient du fric
Et encore j'ferai jamais ça, faut pas trahir la ligue
Elle me trouve magnifique, mais dis-moi qu'est-ce que j'y gagne ?
C'est juste qu'une fois qu'je chique j'ai besoin que d'mon Oasis tropical
Alors, petit guignol ? (alors, petit guignol)
Il paraît qu'il t'est poussé des guibolles (il t'est poussé des guibolles)
Paraît que ça fait du sale (paraît que ça fait du sale)
Moi, j'trouve que t'es devenu drôle (que t'es devenu drôle)
J'suis bien entouré (j'suis bien entouré)
Faire les macs, on pourrait (faire les macs, on pourrait)
En vieillissant, tu pourris (en vieillissant, tu pourris)
Nous, en grandissant, on pourra
Le pot pète quand la vitesse passe
Mon pote, on veut de l'espèce, wesh, vas-y, laisse place

Commenter cet article