DFG - Prends ta part

Publié le par Hillslion

.

New game, je vais tous vous ken, ça sera palpitant
Pas besoin d'Eren, tu n'es pas le titan
Apothicaire, si tu mérites pas ta part, t'auras ta dose
Ton son est devenu bon quand que j'ai cliqué Pause
T'es pas malin, t'as rien dans la caboche
Putain quand tu parles on dirait le stream de Sardoche
Je lui fous jusqu'aux molaires, ta meuf rougit
T'es bipolaire, avec mes potes, on t'appelle Yugi

(Prends ta part, prends ta part !)
Toujours en avance depuis le départ
Pauvre connard, prends ta part !
Prends ta part, prends ta part !
Prends ta part, prends ta part !
Prends ta part, prends ta part !
Prends ta part, prends ta part !
Prends ta part, prends ta part !
Prends ta part, prends ta part !
Toujours en avance depuis le départ
Pauvre connard, prends ta part !

Dans ma manche, j'ai caché deux As
J'ai traversé la Manche pour gonfler ma besace
Violent comme le Hound, je vais te dépecer
Je dépense encore mes pounds de chez EC
Ta go joue bien la timide, mais qui se ressemblent s'assemblent
Donc contre ma team, tu ouvres ton mid aussi vite qu'elle ouvre ses jambes
J'ai tout ce qu'il me faut ; jeux, femmes, rhum, money
Pendant que tu te branles sur du vieux femdom ebony
N'oublie jamais que tu récoltes ce que tu sèmes
Tu t'es pris pour un loup, mais t'es le pou du game
Shifumi, tu prends ciseaux, je prends scie
Face à face, tu vas bégayer comme l'Imam de Drancy
(Ah l'bâtard)

(Prends ta part, prends ta part !)
Toujours en avance depuis le départ
Pauvre connard, prends ta part !
Prends ta part, prends ta part !
Prends ta part, prends ta part !
Prends ta part, prends ta part !
Prends ta part, prends ta part !
Prends ta part, prends ta part !
Prends ta part, prends ta part !
Toujours en avance depuis le départ
Pauvre connard, prends ta part !

Je vais tous vous balayer sans faire usage de la force
T'as aucun style si t'as pas les trois lettres sur le torse
On se passera de toi, comme famille Corse
··−· −·· ·−−· : ça veut dire fils de pute en morse
Tu es crapaud, je suis bœuf 
C'est le retour de la fable
C'est moi qui viens fermer tes yeux, 
Appelle-moi "Marchand de Sable"

Commenter cet article