Le site ne contient PAS de liens de téléchargement, uniquement du STREAMING.
Le player mp3 nécessite Javascript et les bloqueurs de publicité peuvent l'empêcher de fonctionner !
Si un son ou une vidéo ne marche pas, signalez-le poliment en commentaire en bas de page,

mais lisez bien les lignes précédentes avant de le faire.
Si les sons sont incomplets, vous devez vous créer un compte Deezer ou Spotify pour y avoir accès GRATUITEMENT en entier.


Georgio - À quoi bon courir ?

Publié le par Hillslion

Des croix nazis ont recouvert le cimetière
J'ai croisé un punk ; sur sa veste, un patch no religion
Le temps d'un regard, nous étions devenus frères
Affaiblis, complices d'incompréhensions
Nos chaussures en cuir marchaient à l'unisson vers une rivière où s'écoulent les clichés d'après guerre
Un putain d'printemps, sans floraison
On avait honte, puis il m'a demandé si j'croyais en Dieu, je lui ai dit : "Je n'sais pas."
D'une voix confuse, il m'a dit :
"Si tu pensais être seul, maintenant on est deux."

Pourquoi ? Pourquoi tant de violence entre nous
On n'veut pas, plutôt on n'veut plus devenir quelqu'un
On s'sent bien entre chiens et loups

À quoi bon courir ? À quoi bon courir, si c'est pour courir à sa perte ?
À quoi bon courir ? À quoi bon courir, si c'est pour courir à sa perte ?
À quoi bon courir ? À quoi bon courir, si c'est pour courir à sa perte ?
À quoi bon courir ? À quoi bon courir, si c'est pour courir à sa perte ?

Eh, qui a encore de l'amour pour son prochain ?
Cette fille dans l'église, ses convictions écrites sur ses beaux seins ?
Ce putain de flic qui lui crache à la gueule ?
Ou ce jeune qui filme parce que les likes c'est trop bien ?
Nous, nous marchons comme si nos vies en dépendaient
Donnant de l'épaisseur à nos ombres
Il était midi, on enviait
Tous ces hommes qui marchaient les yeux plissés et l'regard abîmé par l'soleil, qui parlait en chiffres et en calculs au téléphone
Ces enfants souriants qui devaient rentrés pour la première fois touts seuls de l'école
Et ces femmes d'un pas pressé qui savaient que l'argent ne poussait pas sur les arbres
On les enviait ; nous aussi, on aurait voulu être insensibles

Pourquoi ? Pourquoi tant de violence entre nous
On n'veut pas, plutôt on n'veut plus devenir quelqu'un
On s'sent bien entre chiens et loups

À quoi bon sourire ? À quoi bon sourire, si c'est pour sourire à des traîtres ?
À quoi bon sourire ? À quoi bon sourire, si c'est pour sourire à des traîtres ?
À quoi bon sourire ? À quoi bon sourire, si c'est pour sourire à des traîtres ?
À quoi bon sourire ? À quoi bon sourire, si c'est pour sourire à des traîtres ?

A minuit et demi, au clair de lune, j'repense à la veille
Posé à la fenêtre, le vent qui frappe mon corps torse nu
J'ai plus le cœur à la fête
Et tous ces chiffres qui nous désolidarisent
Des âmes vengeresses et des yeux ravagés n'auront pas ma tendresse
Et mes flows saccadés, mon désir du soleil et l'envie d'avancer

Pourquoi ? Pourquoi tant de violence entre nous
On n'veux pas, plutôt on n'veux plus devenir quelqu'un
On s'sent bien entre chiens et loups

À quoi bon courir ? À quoi bon courir si c'est pour courir à sa perte ?
À quoi bon sourire ? À quoi bon sourire, si c'est pour sourire à des traîtres ?
À quoi bon souffrir ? À quoi bon souffrir, si nous ne sommes que des marionnettes ?
À quoi bon grandir ? Moi, j'veux pas grandir, si la vie n'est pas une fête...

Georgio - À quoi bon courir ?
Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  

   

Commenter cet article

Le site ne contient PAS de liens de téléchargement, uniquement du STREAMING.
Le player mp3 nécessite Javascript et les bloqueurs de publicité peuvent l'empêcher de fonctionner !
Si un son ou une vidéo ne marche pas, signalez-le poliment en commentaire en bas de page,

mais lisez bien les lignes précédentes avant de le faire.
Si les sons sont incomplets, vous devez vous créer un compte Deezer ou Spotify pour y avoir accès GRATUITEMENT en entier.


Georgio - À quoi bon courir ?

Publié le par Hillslion

Des croix nazis ont recouvert le cimetière
J'ai croisé un punk ; sur sa veste, un patch no religion
Le temps d'un regard, nous étions devenus frères
Affaiblis, complices d'incompréhensions
Nos chaussures en cuir marchaient à l'unisson vers une rivière où s'écoulent les clichés d'après guerre
Un putain d'printemps, sans floraison
On avait honte, puis il m'a demandé si j'croyais en Dieu, je lui ai dit : "Je n'sais pas."
D'une voix confuse, il m'a dit :
"Si tu pensais être seul, maintenant on est deux."

Pourquoi ? Pourquoi tant de violence entre nous
On n'veut pas, plutôt on n'veut plus devenir quelqu'un
On s'sent bien entre chiens et loups

À quoi bon courir ? À quoi bon courir, si c'est pour courir à sa perte ?
À quoi bon courir ? À quoi bon courir, si c'est pour courir à sa perte ?
À quoi bon courir ? À quoi bon courir, si c'est pour courir à sa perte ?
À quoi bon courir ? À quoi bon courir, si c'est pour courir à sa perte ?

Eh, qui a encore de l'amour pour son prochain ?
Cette fille dans l'église, ses convictions écrites sur ses beaux seins ?
Ce putain de flic qui lui crache à la gueule ?
Ou ce jeune qui filme parce que les likes c'est trop bien ?
Nous, nous marchons comme si nos vies en dépendaient
Donnant de l'épaisseur à nos ombres
Il était midi, on enviait
Tous ces hommes qui marchaient les yeux plissés et l'regard abîmé par l'soleil, qui parlait en chiffres et en calculs au téléphone
Ces enfants souriants qui devaient rentrés pour la première fois touts seuls de l'école
Et ces femmes d'un pas pressé qui savaient que l'argent ne poussait pas sur les arbres
On les enviait ; nous aussi, on aurait voulu être insensibles

Pourquoi ? Pourquoi tant de violence entre nous
On n'veut pas, plutôt on n'veut plus devenir quelqu'un
On s'sent bien entre chiens et loups

À quoi bon sourire ? À quoi bon sourire, si c'est pour sourire à des traîtres ?
À quoi bon sourire ? À quoi bon sourire, si c'est pour sourire à des traîtres ?
À quoi bon sourire ? À quoi bon sourire, si c'est pour sourire à des traîtres ?
À quoi bon sourire ? À quoi bon sourire, si c'est pour sourire à des traîtres ?

A minuit et demi, au clair de lune, j'repense à la veille
Posé à la fenêtre, le vent qui frappe mon corps torse nu
J'ai plus le cœur à la fête
Et tous ces chiffres qui nous désolidarisent
Des âmes vengeresses et des yeux ravagés n'auront pas ma tendresse
Et mes flows saccadés, mon désir du soleil et l'envie d'avancer

Pourquoi ? Pourquoi tant de violence entre nous
On n'veux pas, plutôt on n'veux plus devenir quelqu'un
On s'sent bien entre chiens et loups

À quoi bon courir ? À quoi bon courir si c'est pour courir à sa perte ?
À quoi bon sourire ? À quoi bon sourire, si c'est pour sourire à des traîtres ?
À quoi bon souffrir ? À quoi bon souffrir, si nous ne sommes que des marionnettes ?
À quoi bon grandir ? Moi, j'veux pas grandir, si la vie n'est pas une fête...

Georgio - À quoi bon courir ?
Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  

   

Commenter cet article