Jul - Le 46 de Rossi

Publié le par Hillslion

On m’a dit qu’la vie n’fait pas d’cadeaux
On m’a dit qu’ça m’en voulait, alors, j’ai plus d’un tour dans l’sac à dos
Et n’parle pas des autres quand t’es un sac à flashs
À Marseille, ça part à la pêche avec des CZ, des Kalash’
Fais gaffe avec qui tu traînes, fais gaffe tes fréquentations
Y a des grosses équipes qui s’forment, y a des altercations
Ouais, ouais, tu peux finir mort en allant à la station
1-3 sous haute tension, y a trop d'mauvaises interprétations
Désolé, j’rappe cru, j’suis en mode pénétration
J’suis à la Ziou, j’ai pas la ssion'
J’suis à la vodka fruit de la passion
Fais pas la salope, fais la la 'tass si nous t’apprécions
J’leur ai donné toute ma vie, ils m’ont offert qu’un Capri Sun
Tu connais pas l’quartier, viens j’te montre les parties sombres
Quartiers Sud, j’fais partie d’ceux qui sont encore là même quand l’quartier sombre
J’suis sur l’Jarret, voie rapide en Y jusq’aux Quartiers Nord
Ah t’es beau, Marseille la puissance tu veux nous test t’es mort
Quand tout va pas, des fois j’fais l’alcoolique
Et j’laisse pousser les cheveux, les couilles grosses comme des boules de bowling
Cagoulé, j’vais débouler, plus d’mille sons à mon actif
Pour 2017, j’ai déjà deux albums qu’j’ai faits dans la foulée
C’est pas maintenant qu’tu vas me voir couler
J’finirai sur les îles, j’suis encore vivant j’danse la couleur
J’représente tout l’monde du 9-4 au 0-1
C’t’été, j’vais bander en Honda DN01
Dans c’monde, y a qu’des requins
Y a même des rats dans les recoins
Tu es l’sang, j’te fais confiance
Quand tu m’rends mes sous, même pas j’recompte
Ça crie “Arah” le guetteur court
Y a la frappe, le charbon peut être d'accord
Ils en ont pété plein, ils en repèteront encore
Tu as vu mes baskets ? Elles ont beaucoup de kilomètres
Comme ce RS qui revient chargé avec beaucoup d’kilos, mec
C’est la crizotiek mec, j’suis l’OVNI sur Namek
J’ai l’cœur à Booska-P, j’ai les couilles à Zé Peq’
J’grossis, j’ai même plus d’pecs, tu as trahi, reste sur l’té-c’
J’dis tout quand j'rec moi mec, ça t’monte ta tête comme un zgeg
Le rap, j’le fourre à sec ; tu parles de moi, bah viens me suck
Quand tu deviens trop fort, c’est comme à FIFA, on te jette le sac
Et j’ferai jamais ce qu'ils veulent, ils m’auront pas ces cons
Moi et l’rap on se kiffe, ton MC crie au secours
Moi et l’rap on se kiffe, ton MC crie au secours
Moi et l’rap on se kiffe, ton MC crie au secours
Et j’dédicace le quartier, c’est là-bas qu’j’ai grandi
J’traîne à la Pente, au Tramway, envoie l’mandat qu’ça cantine
Et beaucoup trop sont rentrés depuis l’époque de “Marre De Tout”
Libérez Amada, mes autres potos sous écrous
Y avait rien à faire avant, j’zonais même sous la pluie
J’me rappelle comme si c’était hier d’ma première cuite
D’ma première fuite, d’ma première folle
D’mon premier concert, ouais d’ma première foule
J’ai commencé dans l’foot, j’étais 10 ou attaquant
Appel, contre-appel, fais-moi la passe quand j’pars à gauche
J’en dribble un et j’casse la cage, tu fais l’signe JuL quand je marque
J’suis à l’actu, j’suis à la page, tu vois pas comme le game j’le marque
Trop stylé avec le 4-6 de Rossi
J’suis équipé, j’suis outillé, ou ça pète ou ça négocie
Maintenant, tu peux plus parler normal avec les gens, ils font tous les grossistes
Hein, avec les gens ils font tous les grossistes
Maintenant, tu peux plus parler normal avec les gens, ils font tous les grossistes

Jul - Le 46 de Rossi
Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  

   

Commenter cet article