Jul & Moubarak - Survêt du Milan

Publié le par Hillslion

Il fait froid, on se les gêle
J’conduis allongé dans le GLE
Ah, ligne droite, genoux sur la selle
Tu sais comment on m’appelle
“J’vais partir du tieks”, ça c’est c’que j’disais
Les gens te chargent, ils viennent même déguisés
On s’fout du nom, on s’fout même de qui c’est
Deux bras, deux jambes, le sommet faut viser
Apprendre qu’un pote ne t’aime pas, c’est blessant
Au tiek, on fait rien d’intéressant
À part se clasher, se faire sourire ou souffrir
Rapper depuis l’adolescence
Tu peux m’trouver la nuit, posé au tiek avec mes potos
Même si j’ai pas trop la mine, les fans passent, que je prends des photos
D’Or Et D’Platine, j’représente ma team
Asics, survêtement croco
Moi la moto, j’la taquine, j'm'arrête à une vue, j’effrite sur l’tchoko
C’est Ju-Ju-Jul, gros son avec Moub’zer
Des histoires, y en a de toutes sortes
Sache que des fois une parole coûte cher
Toi t’assumes pas, bah t’aurais dû t’taire
Et ça frôle la mort, la prison
Ça s’demande ça sera quoi dans dix ans
Les petits me disent “nous grandissons, nous grandissons”

J’vois qu’tu racontes ma vie, à qui me fier, maintenant ?
J’suis au quartier la nuit, en survêt’ du Milan
J’suis posé au quartier, avec mes chiens d’la casse
Survêtement, lunettes Cartier, toujours en place
J’suis posé au quartier, avec mes chiens d’la casse
Survêtement, lunettes Cartier, toujours en place

Quoi qu’il arrive, tu nous vois souriants
T’es une brebis, me fais pas le lion
Dans l’ghetto, y a des mecs brillants
Pour n’importe quel job sont bouillants
Il t’arrive une couille, ils sont ravis
Ils s’mêlent tous de ta vie
T’as compris, et merci c'est le cœur, pas de profit
1-3-5, ce nom tu le vois de partout
Sans faire de tatoo, j’te dis c’que j’pense, pas de tabous
Du mal à avancer, à croire que ça m’tire derrière moi
Mets-toi à danser, pense à autre chose, fais comme moi
Crois pas, sur les épaules j’ai beaucoup de poids
Malade, j’ai pas fait beaucoup dans ce mois
Dans ce mois, j’ai pas fait beaucoup dans ce mois
Dans ce mois, j’ai pas fait beaucoup dans ce mois

(x2)
J’vois qu’tu racontes ma vie, à qui me fier, maintenant ?
J’suis au quartier la nuit, en survêt’ du Milan
J’suis posé au quartier, avec mes chiens d’la casse
Survêtement, lunettes Cartier, toujours en place
J’suis posé au quartier, avec mes chiens d’la casse
Survêtement, lunettes Cartier, toujours en place

Jul & Moubarak - Survêt du Milan
Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  

   

Commenter cet article