Lartiste - Grandestino

Publié le par Hillslion

Campeone, t'avances dans la ville
Malgré la lumière, les cœurs sont noircis
Tu refuses de croire à un avenir assombri
On va tous arriver, chacun à son rythme
Une beauté marche, le Diable à son bras
La pression monte comme le prix du cent grammes
Le dealer ne fait plus confiance qu'à son arme
L'amitié, c'est un cul de joint dans un cendar'
Allez allez allez, la rue c'est pas un choix, on fait comme on peut
Allez allez allez, on fait tout c'qu'on a à faire pour avoir tout c'qu'on veut

Il avait le monde à ses pieds, mais ça il pouvait pas l'deviner
Il avait les keufs à ses trousses, il s'dit que c'est sa seule destinée
Campeone, campeone, tu voulais devenir comme ces gens honnêtes
Mais ces gens honnêtes, ces gens honnêtes
Ont beaucoup à s'faire pardonner, crois-moi

Ils roulent dans leurs grosses caisses
Le cœur plein de remords
Se trompent, se mentent sans cesse
Quand les enfants s'endorment
Et alors ? Pas vu, pas pris
Acteurs et actrices partagent le même film
Partagent le même vice, c'est pas de l'amour
C'est juste du sexe avec du stress
Allez allez allez, ta vie, c'est pas un rêve, fais-la à d'autres
Allez allez allez, arrête tes mises en scène, nan, c'est pas un rôle

Il avait le monde à ses pieds, mais ça il pouvait pas l'deviner
Il avait les keufs à ses trousses, il s'dit que c'est sa seule destinée
Campeone, campeone, tu voulais devenir comme ces gens honnêtes
Mais ces gens honnêtes, ces gens honnêtes
Ont beaucoup à s'faire pardonner, crois-moi

Et cette ville m'emporte, t'as l'monde à ta portée
Toi, les keufs t'escortent ; lui, c'est une escorte
Ils ont pété ta porte, fini le quartier, oublie le cartel
Elle a pété son tél', brûlé la Porsche, il dort à l'hôtel
Il avait tout, il a tout perdu, il en est devenu malade
Toi, t'es le campeone, campeone, la star des promenades

Il avait le monde à ses pieds, mais ça il pouvait pas l'deviner
Il avait les keufs à ses trousses, il s'dit que c'est sa seule destinée
Campeone, campeone, tu voulais devenir comme ces gens honnêtes
Mais ces gens honnêtes, ces gens honnêtes
Ont beaucoup à s'faire pardonner, crois-moi

Lartiste - Grandestino

Commenter cet article