Lartiste & Picard Brothers - Tabou

Publié le par Hillslion

Le plancher craque sous ses talons, XXX
Serait-ce une gentille fille, ou une bad girl ?
Quand tu marches tes formes se balladent, tu n’as pas d’cœur
Entre des gangsters, des malades, toi tu n’as pas peur
Raffle à la cité, rien qu’tu vaï, vaï, vaï
Il n’y a pas de secret
Les bouteilles sont payées avec l’argent du détail
Ce soir, ce soir, j’fais la graille
Dans mon équipe, personne ne dort sur la paille
La réussite vient du travail

Il n’y pas de secret, il n’y a pas de secret
Pas de sujet tabou-ou-ou
J’pose ma main sur ta bou-ou-ouche
J’suis piqué, je l’avou-ou-oue
Pour toi, je ferai tou-ou-out
Pas de sujet tabou-ou-ou
J’pose ma main sur ta bou-ou-ouche
J’suis piqué, je l’avou-ou-oue
Pour toi, je ferai tou-ou-out
Allez vaï ; allez vaï ; allez ; allez vaï

J’ai cherché, j’ai cherché, il n’y a pas de répliques
CQFD, c’est que tu es unique
Quand tu parles pas, tu communiques
Ce que tu ne dis pas, ton corps me l’explique
Oh, ma bella, viens par là
On est tous tombés sous le charme
On va tous sortir les armes
Ce soir, tu vas faire un carnage

Il n’y pas de secret, il n’y a pas de secret
Pas de sujet tabou-ou-ou
J’pose ma main sur ta bou-ou-ouche
J’suis piqué, je l’avou-ou-oue
Pour toi, je ferai tou-ou-out
Pas de sujet tabou-ou-ou
J’pose ma main sur ta bou-ou-ouche
J’suis piqué, je l’avou-ou-oue
Pour toi, je ferai tou-ou-out
Allez vaï ; allez, allez, allez vaï

Il n’y a pas de secret, il n’y a pas de secret
Tout c’que tu désires, t’es vraiment spéciale
Je me vois dans tes nuits, je n’cesse d’imaginer
Je me vois dans tes nuits, je n’cesse d’imaginer

Il n’y pas de secret, il n’y a pas de secret
Pas de sujet tabou-ou-ou
J’pose ma main sur ta bou-ou-ouche
J’suis piqué je l’avou-ou-oue
Pour toi je ferai tou-ou-out
Pas de sujet tabou-ou-ou
J’pose ma main sur ta bou-ou-ouche
J’suis piqué je l’avou-ou-oue
Pour toi je ferai tou-ou-out
Allez vaï, allez, allez, allez vaï

Il n’y a pas de secret
Il n’y a pas de secret
Il n’y a pas de secret

Lartiste & Picard Brothers - Tabou

Commenter cet article