Le site ne contient PAS de liens de téléchargement, uniquement du STREAMING.
Le player mp3 nécessite Javascript et les bloqueurs de publicité peuvent l'empêcher de fonctionner !
Si un son ou une vidéo ne marche pas, signalez-le poliment en commentaire en bas de page,

mais lisez bien les lignes précédentes avant de le faire.
Si les sons sont incomplets, vous devez vous créer un compte Deezer ou Spotify pour y avoir accès GRATUITEMENT en entier.


H Magnum - Idem

Publié le par Hillslion

Oh mes frères, vous qui m'avez délaissé
J'vous en veux pas, j'suis dans mon coin tout seul, je plane
Oh mes sœurs, vous qui m'avez délaissé
J'vous en veux pas, j'suis dans mon coin tout seul, je plane
Et j'pense que c'est idem

Seul sur mon divan, j'vous souhaite que du bien
Laisse la médisance car j'crains l'Divin
C'est vous qui me disiez qu'les gens deviennent aigris
Bizarres, s'déguisent quand l'temps s'compte en devises
Je vous laisse passer devant, laissez-moi à Dublin
Je rame, ça fait dix ans, je n'ai pas besoin du plein
"À chaque fleur sa saison" : ce que m'man me disait
Je tisais et je visais la Lune sans la fusée
On voit les vrais visages quand la lumière s’éteint
Moi qui étais sûr qu'on était soudés à l'étain
C'est au pied du mur que l'amitié déteint
Et que l'amour décède
Je pense qu'on s'est compris, je ne ferai pas de dessin
Frère, tu sais qu'on vit dans le cauchemar des Saints
Seul dans mon lit, mes soucis
Mes coussins me soutiennent, acouphènes

Oh mes frères, vous qui m'avez délaissé
J'vous en veux pas, j'suis dans mon coin tout seul, je plane
Oh mes sœurs, vous qui m'avez délaissé
J'vous en veux pas, j'suis dans mon coin tout seul, je plane
Et j'pense que c'est idem

Je suis loin d'être un savant, mais ça, je le savais
Je rate souvent le vent, j'espère être sauvé
Aveuglé par l'argent, on flippe ; c'est la crise
Oh misère, la musique brise même nos milles-fa
Si je prends la fuite, on me traitera de loser
Y a que dans le sale que je sais faire de l'oseille
Un jour, un frère m'a dit : "Réveille-toi, c'est la vie
T'es moins à plaindre que ceux qui dorment sur le parvis"
Je vis comme un mort, j'espère mourir en bonhomme
Je ris de moins en moins car j'ai perdu mon binôme
Les dégâts du biz, c'est ma Tour de Pise
Et je m'isole, figé, j'observe mieux la rive
On me dévisage comme un putain d'arrivant
Tu vois deux visages quand le butin arrive
Je suis devenu sage
Car mon sang, une sage femme, un cordon, un couffin

Oh mes frères, vous qui m'avez délaissé
J'vous en veux pas, j'suis dans mon coin tout seul, je plane
Oh mes sœurs, vous qui m'avez délaissé
J'vous en veux pas, j'suis dans mon coin tout seul, je plane
Et j'pense que c'est idem
Et j'pense que c'est idem
Et j'pense que c'est idem

Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  
   

Commenter cet article

Le site ne contient PAS de liens de téléchargement, uniquement du STREAMING.
Le player mp3 nécessite Javascript et les bloqueurs de publicité peuvent l'empêcher de fonctionner !
Si un son ou une vidéo ne marche pas, signalez-le poliment en commentaire en bas de page,

mais lisez bien les lignes précédentes avant de le faire.
Si les sons sont incomplets, vous devez vous créer un compte Deezer ou Spotify pour y avoir accès GRATUITEMENT en entier.


H Magnum - Idem

Publié le par Hillslion

Oh mes frères, vous qui m'avez délaissé
J'vous en veux pas, j'suis dans mon coin tout seul, je plane
Oh mes sœurs, vous qui m'avez délaissé
J'vous en veux pas, j'suis dans mon coin tout seul, je plane
Et j'pense que c'est idem

Seul sur mon divan, j'vous souhaite que du bien
Laisse la médisance car j'crains l'Divin
C'est vous qui me disiez qu'les gens deviennent aigris
Bizarres, s'déguisent quand l'temps s'compte en devises
Je vous laisse passer devant, laissez-moi à Dublin
Je rame, ça fait dix ans, je n'ai pas besoin du plein
"À chaque fleur sa saison" : ce que m'man me disait
Je tisais et je visais la Lune sans la fusée
On voit les vrais visages quand la lumière s’éteint
Moi qui étais sûr qu'on était soudés à l'étain
C'est au pied du mur que l'amitié déteint
Et que l'amour décède
Je pense qu'on s'est compris, je ne ferai pas de dessin
Frère, tu sais qu'on vit dans le cauchemar des Saints
Seul dans mon lit, mes soucis
Mes coussins me soutiennent, acouphènes

Oh mes frères, vous qui m'avez délaissé
J'vous en veux pas, j'suis dans mon coin tout seul, je plane
Oh mes sœurs, vous qui m'avez délaissé
J'vous en veux pas, j'suis dans mon coin tout seul, je plane
Et j'pense que c'est idem

Je suis loin d'être un savant, mais ça, je le savais
Je rate souvent le vent, j'espère être sauvé
Aveuglé par l'argent, on flippe ; c'est la crise
Oh misère, la musique brise même nos milles-fa
Si je prends la fuite, on me traitera de loser
Y a que dans le sale que je sais faire de l'oseille
Un jour, un frère m'a dit : "Réveille-toi, c'est la vie
T'es moins à plaindre que ceux qui dorment sur le parvis"
Je vis comme un mort, j'espère mourir en bonhomme
Je ris de moins en moins car j'ai perdu mon binôme
Les dégâts du biz, c'est ma Tour de Pise
Et je m'isole, figé, j'observe mieux la rive
On me dévisage comme un putain d'arrivant
Tu vois deux visages quand le butin arrive
Je suis devenu sage
Car mon sang, une sage femme, un cordon, un couffin

Oh mes frères, vous qui m'avez délaissé
J'vous en veux pas, j'suis dans mon coin tout seul, je plane
Oh mes sœurs, vous qui m'avez délaissé
J'vous en veux pas, j'suis dans mon coin tout seul, je plane
Et j'pense que c'est idem
Et j'pense que c'est idem
Et j'pense que c'est idem

Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  
   

Commenter cet article