Shurik'N & Melyn - Où te mèneront tes pas

Publié le par Hillslion

Comme tous les soirs, il va rentrer à moitié bourré
L'haleine fétide, le corps tout tremblant, l’œil vide, 
Comme tous les soirs il va se mettre à gueuler
Pour tout et rien, sur le temps, sur ce monde sourd et sur sa vie de chien, 
Disant qu'la chance lui est passée à côté lorsqu'il l'a croisée
Que depuis ce jour, il traîne comme une sorte de point de côté
Elle va s'énerver et crier, ça va l'mettre en colère et comme tous les soirs
Les insultes et les coups vont pleuvoir
Mais là, j'ai plus envie, plus la force, infernale est ce manège
Mon Dieu, fais-moi descendre, j'voulais juste un tour en calèche
Le cœur en cale sèche, plus d'air, faut qu'ça cesse
Comme ces marques rouges sur mes bras et les bleus sur ma mère
Ça ira mieux, j'l'ai souvent espéré, 
Mais je dois me rendre à l'évidence et mon temps de patience a expiré
Oui, je sais que me voir, ça le saoule, donc j'passe ma vie dehors
Au final, même si c'est pourri, je préfère ce décor
"Mon soleil", c'est comme ça qu'il m'appelait y a longtemps
L'alcool a fait son taf, depuis j'suis un boulet à présent
Alors, j'vais rouler loin de ce cauchemar où règnent les ogres
J'ai cette voix dans la tête, alors que j'ouvre la porte
Elle me dit :

Loin, loin, autre part
Surtout ne te retourne pas
Loin, loin, autre part
Loin, là où te mèneront tes pas

***

Loin, loin, autre part
Surtout ne te retourne pas
Loin, loin, autre part
Loin, là où te mèneront tes pas
-------------------
*** partie anglaise manquante

Shurik'N & Melyn - Où te mèneront tes pas
Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  

   

Commenter cet article