Niro - Photo de classe

Publié le par Hillslion

.

Je mets de la beuh dans le cigarillo
Des bastos dans mon barillet
Rien à faire amore mio
Ils s'entretuent veulent plus s'allier
Aujourd'hui, dans mon barrio
Demain, je peux m'envoler vers Cuba
Après demain, j'serai à Rio
Première classe, accompagné ou pas
Je rôde dans la ville en état d'ivresse
Je connaîtrai plus les crises financières
Deux, trois billets pour acheter tes fesses
J'peux les acheter pour une vie entière
Un peu trop banlieusard, je vais pas te mytho
Je veux peser le milliard comme Pablito
Coup de première, je transfère tous mes capitaux
Bandito, tu me reverras pas de sitôt
L'appétit, la monnaie nous rendent cinglés
Moi, j'suis pas tes amis fuck you pay me
J'ai de quoi faire cavaler mes ennemis
Le syndrome de la rue nous contamine
J'suis vulgaire, ambitieux, pas mégalo
Apportez-moi mon verre et mes garro
Y a que le gars dans le miroir pour m'égaler
Plonge pas quand mes projets se jettent à l'eau
J'ai galéré, donnez-moi mes palos
J'veux mettre bien la famille, tous mes salauds
Je prends des sous, je les assume et wesh alors
Je regarde pas ton assiette, eh ouais salope
Dur de faire le million, Carnalito
Dur de rester réglo dans mon ghetto
On a vendu la drogue et les métaux
Donc on a blessé nos mères aussitôt
Les épreuves nous ont vus grandir très tôt
Que des gros brigante comme Carlito
On se bat pas pour une pute comme ces mythos
On se bagarre pour payer dans les restos
Les autres rêvent de leur vie jusqu'à l'hosto
Gros, la taule affaiblit les plus costauds
Quand on était tits-pe, on était trop
Maintenant, y a plus personne sur la photo

Maintenant, y a plus personne sur la photo, ouais, ouais
Maintenant, y a plus personne sur la photo, personne
Maintenant, y a plus personne sur la photo
À part les vrais...
À part les vrais, les vrais...

J'ai appris la vie, fini par la rapper
J'finis la bouteille, bébé, la lune est pleine
Les yeux fermés, isolé, je m'endors à peine
Le devoir m'appelle ; je suis désolé ma belle
Le devoir m'appelle ; je suis désolé ma belle
J'suis comme toi, comme lui, poto, la rue m'inquiète
Je partage que mes joies, mais jamais ma peine
À part le bonheur des miens, plus rien ne m'inquiète
Depuis y a plus personne sur la photo de classe
Pas le temps, pas de réseaux, pas de réception
Plus de signes du frérot, tout ça pour une 'tasse
Une amitié sincère brisée dans le tiekson

J'suis dans un cul-de-sac, coincé dans une impasse
Vieux avant l'âge comme la Scred Connexion
La fierté et l'oseille, poto, ça prend trop de place
Forcément, on s'sépare, connaît la déception
Dans un cul-de-sac, coincé dans une impasse
Vieux avant l'âge comme la Scred Connexion
La fierté et l'oseille, poto, ça prend trop de place
Forcément, on s'sépare, connaît la déception

Assieds-toi, gamberge une seconde
À ceux qui sont partis trop tôt
Mes frères ne sont plus de ce monde
Ils te les notent à bord d'une auto
Et les autres rêvent de leur vie jusqu'à l'hosto
Gros, la taule affaiblit les plus costauds
Quand on était tits-pe, on était trop
Maintenant, y a plus personne sur la photo

Niro - Photo de classe
Acheter l'album ou les MP3 sur Fnac  

   

Commenter cet article