Jul - Chez moi

Publié le par Hillslion

.

(x2)
Tu-tu-tu-tu-tu-tu
Tu-tu-tu-tu-tu-tu
Tu-tu-tu-tu-tu-tu-tu

J'me suis levé le matin, j'suis parti direct faire un tour
J'en ai fais un dans l'bloc j'voyais les p'tits aller en cours
J'ai pris les clefs d'mon TDM, j'ai levé le bloc
J'ai passé la première, j'ai levé la roue
J'ai zoné un peu, j'ai trouvé d'la rime
J'me suis posé, j'ai fumé la crème
Ça m'a scotché toute l'aprem
Ma douleur je traîne, j'vois les potes qui triment
En interim, j'vois les autres qui friment et qui sniffent des lignes
En traître, y a rien à perdre, à la base j'leur fais la 'sère
J'me sens pisté comme si j'avais sur moi un rayon d'pistolet laser
Lui, c'est une pute moi j'suis l'inverse, y a l'soleil après l'averse
Après manger y a le pers', y a les BDH quand tu perces
Frère, j'ai besoin de personne, avec Moub'z à Bercy
On arrive en immersion, au fait la team: "Merci !"
Arrête d'la jouer perso, tu vois pas tu t'enterres seul
RS3 quatre cerceaux, quand tu m'vois, je vois qu't'as l'seum
Mon avenir se dessine, j'hallucine, ma cousine
J'ai ma piscine, mon biz, ma beuh
J'bosse en D&P pas Hugo Boss
Passe si j'te manque, c'est quand tu veux qu'on s'voie
Il est temps qu'on s'disent les choses, franco en détente
Je bande pas pour des folles, retiens ça, ouais
La con de ta tante, je pense qu'un jour faudra t'sortir le machin pour qu'tu danses
Au secteur c'est la crise, ça fait son biff' dans la grisaille
Qu'ils aillent s'faire enculer les gens bizarres

Chez moi, c'est pas pareil qu'ailleurs
Chez moi, ça s'tue pas pour la maille
Chez moi, les p'tits veulent le Cayenne
Chez moi, avec peu, ça s'régale

Chez moi, chez moi, chez moi
(Tu-tu-tu-tu-tu-tu)
Chez moi, chez moi, chez moi
(Tu-tu-tu-tu-tu-tu)
Chez moi, chez moi, chez moi
(Tu-tu-tu-tu-tu-tu)
Chez moi, chez moi, chez moi
(Tu-tu-tu-tu-tu-tu)

Chez moi, ça parle pas chinois 
Y a trop d'fumette, même plus t'y vois
Déçu d'ton pote quand tu vois qu'pour lui il bougerait même pas le p'tit doigt
Tu fais l'fou mais t'es qui toi ? Fais gaffe le teuteum est kité
Quand tu vas tomber sur Tchikita, tu vas plus vouloir les quitter
On s'regoupe entre potos, ça fait des clashs, des débats
Des moments d'galères qui nous lient, des gros scores à Fifa
Et là y a plus d'fuf', mais j'suis quand même motivé hein
A force d'encaisser les coups, au final, tu t'y fais
Le p'tit peut te suivre pour prendre ta fuf' ou ton porte-feuille
Ouais pour de vrai, avec il s’achète des blondes et fait des gros deux feuilles
Drôle de vie-vie, par la BAC on est suivis
Ils nous pètent plus ça suffit, après tout on a qu'une vie
Respect à ce jeune qui fait pas l'mac qui demande rien même en galère
J'espère pour toi que de nous tous, tu toucheras le meilleur salaire
Demain je pars, j'm'achète une villa de luxe
Avec tout c'qu'il faut, la vue nez à nez avec un croissant de Lune
Mais j'suis trop bien ici, même si tout à changé
S'ils rappaient la vérité, les jeunes, j'suis venu les déranger
Quand j'fais du buzz, y a des rageux qui en rajoutent
Eh c'est bon, lâche-toi, fais pas l'crochu pour un rajout
J'arrive coup d'batte dans la joue, en survêt d'la Juv' devant la juge

Chez moi, c'est pas pareil qu'ailleurs
Chez moi, ça s'tue pas pour la maille
Chez moi, les p'tits veulent le Cayenne
Chez moi, avec peu, ça s'régale

Chez moi, chez moi, chez moi
(Tu-tu-tu-tu-tu-tu)
Chez moi, chez moi, chez moi
(Tu-tu-tu-tu-tu-tu)
Chez moi, chez moi, chez moi
(Tu-tu-tu-tu-tu-tu)
Chez moi, chez moi, chez moi
(Tu-tu-tu-tu-tu-tu)

Tu-tu-tu-tu-tu-tu
Tu-tu-tu-tu-tu-tu
Tu-tu-tu-tu-tu-tu
Tu-tu-tu-tu-tu-tu

Commenter cet article