Jul - Chiron

Publié le par Hillslion

.

Ils veulent que j'reste à terre ici, mais j’suis en terrasse à Cassis
Soudé comme un Yamakasi, j'suis dans une autre galaxie
Passe-moi l'Ice Tea, me roule pas un stick
Appelle-moi E.T., 1.3 chaud comme à Haïti
Ça fait des fourgons comme dans Heat
Sans casque, ça bandite
Ils changent de voiture comme du shit
En gigit, ça charge la petite
J’faisais des freestyles dans la Twingo
Parti d'rien comme Rina Toto
Moto volée dans le Berlingo
Tu veux faire la CQ ¡no tengo!

Et ces bâtards, ils mentiront
Et ces bâtards, ils en chieront
Le mauvais œil nous attirons
J'serai à 400 dans la Bugatti Chiron

Wesh alors papillon, tu dates comme un papyrus
J'sais qu'tu veux que nous nous mariions
Fais gaffe toi, la poupée russe

J'suis arrivé dans le game comme un attentat
Là, j'sors un double-album parce qu’y a eu trop d'attente
Ça sort la guitare comme à Atlanta
J’suis d'retour, c'est pas fini, j'vais encore choquer des tantes
Y a des fous partout, y a des brigantés
Armés sous le manteau, c'est pour les traficantés
Dans mon dos, tu chantais, devant les p'tits, tu t'vantais
Ça t'fait des travail mentaux pour voir ta haine monter

Avec le temps, ma musique s'embellit
J'vais au resto, je bois d'la San Pelle'
La fille est vraiment belle
J'prends son Snap', j'lui dis "on s'appelle"
J'ai trop la dalle, non je plaisante pas
Quand un poto rentre, j'envoie les mandats
Regarde un peu les chiffres, ça, ça ne ment pas
L'honneur, le respect, ça ça se vend pas
J'ai fumé du shit à la fraise à Barcelona
Sous beuh, j'pourrais pardonner même l'impardonnable
J'reviendrai toujours en force, ouais comme Bouna
J'vois qu'des têtes de civils là dans la Laguna

Écoute, j'fais d'la qualité
Comme j'ai taffé, t'as pas idée
Imagine, j'arrive en hélico'
Sur scène, comme Johnny Hallyday
J'compose et j'écris comme Michael Jackson
Y a des gadjis chargées, j'm'en bats les c', j'klaxonne
En promenade, ça lame avec la Wilson
Y a en ils font deux mois, ils font les Al Capone
Là, c'est la zone en personne
J'fais l'signe JuL sur la pochette
Dans toute la France ma voix résonne
Ça m'en veut, mais je le sais
Je sais des choses, mais je me tais
J'ai dit la vérité, j't'ai vexé
Détends-toi, tu fais la complexée

Trop d'trucs dans la tête, j'en oublie d'allumer les phares
Y a plus d'reconnaissance, ça parle d'allumer les frères
J'ai déjà touché le fond, c'qu'ils font ça peut rien me faire
Des fois t'es fou, je serre, j'vois rouge, mais je me gère
J'ai voulu être solidaire, mais j'vais finir solitaire
J'croise un fan, il m'fait l'signe JuL avec son moniteur
Aquarium dans les geôles, les gens ils ont pris peur
J'suis arrivé à la télé avec mon D&P et ma coupe militaire
Non mais c'est quoi ce fessier, à deux doigts d'faire un AVC
Plein de gamos vers Béziers, son à fond vitres baissées
Trop les nerfs, j'vais m'faire un flash
J'ai un permis international pour les flashs
J'suis gentil moi, j'suis pas dans les clashs
Me teste pas, tu pues d'la 'stache

J'prends le game, le rap en otage
Et si tu veux, j'te fais un cours de pilotage
Chaque fois qu'on m'en veut le bon Dieu me protège
Sur l'terrain, ça charcle, mets les protèges
J'ai jamais fait le gros dindin même en minorité
Et c'est pas de ma faute si ton pote a un complexe d'infériorité
C'est réel la vérité, pour ça que tu te sens touché
J'fais toujours preuve d'humilité
A l'affût des civs quand j'descends toucher

Commenter cet article